Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 06:47
L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea- Romain Puértolas

Youhou les gars c'est moi la bipolaire: celle qui te promets une avalanche d'articles avec enthousiasme, force et conviction, mais au bout de ce délire de promesses, le silence... Bref n'importe quoi, la tenue de ce blog dernièrement c'est du grand n'importe quoi, je te l'accorde.

Si tu suis mes péripéties que je tisse en amont de mes commentaires-bouquins ultra sérieux tu auras compris que je suis sur un projet de restauration-coffee shop sur la chouette ville de Rennes. Je viens de passer par ce qu'on appelle un peu le parcours du combattant, et en gros je suis devenue aussi experte en passage par les fenêtres quand les portes sont closes, et euh je crois qu'on peut dire que ça a marché... Morale de l'histoire: considérer les fenêtres comme des portes à ouvrir.

Si je n'ai pas d'ultime rebondissement de dernière minute (sache que le rebondissement de dernière minute est à mon chemin de vie ce que les mannequins blonds de moins de 24 ans sont à Leonardo Di Caprio) (sorry, j'ai pas trouvé plus évocateur comme image en même temps il est 6H43, alors je peux pas faire mieux) donc je te disais si je n'ai pas de rebondissement de dernière minute, je devrais ouvrir dans 2 mois, (encore une fois je rajoute le "en théorie"). Un jour je te raconterai avec humour ce parcours, ces longues années où j'ai ruminé ce projet, quand je pourrais en rire avec sérénité ou un truc qui y ressemble de plus ou moins près à de la sérénité.

Tu viendras me voir dis ? Einh ? Oui même si tu vis à Mulhouse, même si tu vis en banlieue sud de Pau, même si tu vis à Kuala Lumpur (laisse moi m'imaginer que j'ai un potentiel lecteur à Kuala Lumpur...).

Einh tu viendras me voir?

Bon en attendant laisse moi te parler du bouquin en question, dont je suis sensée venir te parler aujourd'hui, si tu le veux bien.

Le phénomène bulldozérien (de bulldozer) de ce livre ne t'aura pas échappé: je veux dire c'est quand même un manuscrit dont les droits ont été achetés par 35 pays et ce avant parution. Et ce n'est pas monnaie courante encore plus pour un auteur jusque là inconnu. Le Dilletante qui pour moi est une maison d'édition qui sait prendre des risques et que j'admire pour çà, a une fois de plus vu juste en misant sur cet auteur. Alors c'est qui ce Romain Puértolas tu te demandes ? Enfin si tu ne te le demandes pas, moi je me le suis demandée pour toi. Alors quand on parlait de technique de passage de fenêtre précédemment au dessus, on peut dire que ce jeune auteur de 37 ans est un peu passé expert en enfonçage de porte via les fenêtres. Il n'en n'est pas à sa première tentative de publication, après avoir essuyé plusieurs refus de maison d'édition il a du coup fait autoédité ses écrits afin de les conserver pour ses enfants. J'ai lu qu'il a tenté de faire publier deux manuscrits en Espagne, à Madrid, en espagnol einh ça va de soit, et si ça c'est pas une technique de kamikase, je ne sais pas ce que c'est... En parallèle il a un CV qui tire dans les tous les sens: professeur de français, steward, DJ, habile connaisseur des trucs en magie, et enfin lieutenant de police aux frontières...

Il en rajoute une couche niveau ovni littéraire (et accessoirement niveau fouttage de boules) en lâchant avec un flegme un poil énervant que ce bouquin il l'a écrit sur son samsung galaxy en 3 semaines durant ces trajets en RER debout aux heures de pointe qui plus est... 3 semaines... sur un téléphone... moi je te dis mec ça force le respect.

Alors qu'en est-t'il de cette histoire d'un Fakir et d'une armoire Ikea? Il s'agit donc des péripéties d'un fakir Ajatashatru qui a comme but de faire un aller-retour Inde-Ikea Roissy Paris Nord (un peu moins exotique) afin de s'acheter un lit de fakir à clous (inoxydables)... De fil en aiguille, de bourdes en anecdotesrocambolesques, de l'Ikea de Roissy il va se retrouver avec des clandestins traversant la Manche, puis à Barcelone, enfin avec Sophie Morceau à Rome, puis en Lybye... Le point commun de ses mésaventures c'est qu'il se retrouve toujours en situation avec des clandestins. Alors dans tout ce conte absurde, complètement délirant, totalement rafraîchissant, il y a un thème sérieux qui résonne et c'est le combat des clandestins, aventuriers malgré eux. Moi quand j'ai lu ce bouquin, j'ai pensé à Pierre Richard ou Peter Sellers mais secoué par des Monty Pythons, un truc dans ce genre (si t'arrives à voir de quel genre je parle). C'est plutôt très réussi même s'il y a des calembours un peu lourds, mais en même temps je crois que c'est leur tâche à eux les calembours d'être lourds.

C'est un bouquin généreux en bonne humeur et en esprit barré, le genre de cocktail parfait en somme, même si je crois que dans ce style mon coeur reste plus proche de Gideon Defoe édité chez Dilletante lui aussi, et lu il y a au moins 2 millions d'années...

Voilà, voilà, mon très cher lecteur de l'ombre, voici un livre à fort potentiel de recommandabilité, si on admet la possibilité infime que tu ne l'aies pas encore lu...

Bien à toi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane
commenter cet article

commentaires

Romain Puértolas 05/04/2014 14:29

Merci Barbie ! J'ai adoré ton article. Qu'est-ce que j'ai ri. Alors du coup, ça m'a donné envie de mettre un petit bout de pansement à mon Ken en guise de turban et de l'appeler Ajatashatru Lavash Pa-Ken. A très bientôt et continue d'écrire, pour notre plus grand plaisir (du moins le mien)...

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc