Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 16:57

L'ombre du vent



Dans une Barcelone encore traumatisée par la guerre civile, Daniel, presque 11 ans, se voit offrir l'opportunité par son père d'entrer dans une mystérieuse librairie, le cimetière des livres oubliés, où il doit choisir un ouvrage. Entre les classiques il choisira un auteur totalement inconnu de tous, Julian Carax, "L'ombre du vent". Son choix va être pertinent dans le sens où si il avait choisi Lewis Caroll ou Robert L Stevenson, le livre aurait duré 35 pages, alors que là on a le droit à 637 pages d'intrigues, de poésie, de mystères à l'orée du fantastique, d'amour chaste et moins chaste, d'aventures qui te baladent dans un Barcelone globalement assez gothique. Il s'agit du premier roman "pour adultes" d'un auteur fasciné par les dragons, qui voue aussi un amour assez irraisonné pour le Cheese Cake à la mangue (information d'intérêt inutile j'en conviens, mais ça prouve quand même que j'ai bossé mon sujet). Ce livre est définitivement addictif, je dirai aussi qu'il pourrait aisément  avoir sa place dans les lectures scolaires obligatoires, je ne mets pas "Madame Bovary" sur la sellette, je dis juste que ce bouquin aurait sa place dans un cartable et serait pour un élève aussi digeste et appétissant qu'un Kinder Bueno. (Franchement j'ai un peu honte de ma comparaison avec la firme du chocolat avec beaucoup de calcium, mais bon j'ai fait pire).
Un livre indispensable pour tout public et ce n'est pas non plus le Da Vinci Code, ce qui est une bonne nouvelle pour les snobs.





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angie 17/09/2009 19:09

"L'ombre du vent" est une tornade littéraire qui déferle quelque part dans ton imaginaire en faisant s'evoler un milles-feuilles de suspens sous une brume de romantisme. Un vent polaire, une tempête tropicale, le mistral et la tramontane ne font q'un pour s'engouffrer en toi au fil de ces 640 pages passionantes. Merci Zafon, jamais je n'avais lu un bouquin d'une telle épaisseur... aussi épais que le brouillard barcelonais.Angie

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc