Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 22:24

Lettre d'une inconnue


Petite digression: "Heal the world, make it a better place, for you and for me, and the entire human race"....Digression terminée.

Revenons en au bouquin dont la couverture est rose "Miami Barbie bitch" comme mon blog:

Il s'agit de la lettre d'un aveu, l'aveu d'un amour non consommé, d'un amour tapi dans l'ombre, d'un amour qui broie les os un à un et ce jusqu'à la mort. C'est de ça qu'il s'agit.

La lettre d'une femme, lettre d'outre-tombe à l'amour de sa vie,  le père de son enfant qui lui l'enfant vient de mourir (j'ai reniflé beaucoup pour ne pas pleurer). L'homme en question, un célèbre écrivain, apprend par cette lettre autant sa paternité, désormais avortée, que la passion folle de cette femme pour lui, sans qu'il n'ait pu ni la percevoir, ni la concevoir.
C'est impressionnant ce texte, bouleversant, terriblement humain comme cri, et ce même si vraiment je trouve la mort de l'héroïne et son secret si douloureusement caché, définitivement peu pratique et pragmatique à mon goût. Si je peux me permettre. Si je peux me permettre de dire çà. Stefan Zweig est immense, alors les gens immenses, et qui méritent leur immensité sont intouchables un peu quand même. Je ne dirai rien de plus à ce sujet, Stefan Zweig est indispensable.
Juste je comprends pas  pourquoi il y a en intro la préface d'Elsa Zylberstein, je ne nie pas qu'elle est intelligente cette nana, mais bon de là à la coller en intro de Zweig. Franchement je comprends pas, mais bon ça me dérange pas plus que ça. J'ai d'autres chats à fouetter ce soir, comme de me virer de la tête "Heal the World".

Aujourd'hui je ne ferai pas de dédicasse au père du Moon Walk, sinon à mon prof de musique de 5ème C, de dessin, de français, d'histoire-géo, d'éducation civile (et oui dans les écoles privées catholiques on est polyvalent et on a mauvaise haleine )  et qui nous a fait chanter environ 1000000000076 de fois  "Heal the World".

Spécial dédicasse aussi à la moquette de ma chambre de gosse, qui a morflé comme une malade face à mes improvisations chorégraphiques sur "She drives me wild".

PS: Euh oui, effectivement, aucun rapport entre Stefan Zweig et Michael Jackson.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cynthia 31/08/2009 20:25

http://contesdefaits.blogspot.com/

Cynthia 31/08/2009 11:48

Je viens également de commenter cette nouvelle sur mon blog.C'est vrai qu'on se demande vraiment ce qu'Elsa Zylberstein vient faire dans la préface ;)

Solenn 31/08/2009 17:53



quel marketing étonnant effectivement, mais bon... C'est quoi l'adresse de ton blog ?



Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc