Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 16:36




Oro


"- Est ce que vous avez dejà tué des gens ?
 - On ne pose pas ce genre de question...
 - ...Et la drogue ?
 - Elle est nécessaire.
 - Et l'alcool ?  
 - L'alcool est nécessaire aussi..."

La voix est surprenante : à la fois douce et grave, autoritaire définitivement mais avec beaucoup de souplesse et d'agilité. Il fume clopes sur clopes sur le plateau d'Apostrophes face à un Bernard Pivot qui l'interroge. Un Bernard Pivot fasciné je crois, envieux peut-être, déstabilisé aussi. La chemise est ouverte sur un torse un peu poilu et sur une pépite d'or, les épaules sont massives, la moustache est digne de l'époque: on est en 1985. Cizia Zykë est là répondant de manière concise, incisive, c'est un peu clair que ça le gonfle, lui son univers est autre. Son univers dans Oro, c'est la jungle du Costa Rica, les serpents, la boue, l'or, l'aventure, les dangers de cette conquête de l'or, les femmes, le sexe, mais surtout le goût du risque, le mépris des lois, mais aussi des faibles, Cizia Zykë est un mec qui a des couilles et il le fait savoir.

J'ai failli abandonner le livre maintes fois, tellement je l'ai trouvé lourd surtout au départ. Cysia Zykë est tout l'opposé de l'aventurier philanthrope ou soucieux d'écologie.
Cisia Zykë est narcissique, égoïste, totalement misogyne, ses raccourcis culturels frolent la xénophobie, violent, aucun respect de l'environnement, ni du patrimoine pré-colombien, sa technique de gestion de son personnel de la mine est plus que douteuse, et puis pour le reste son côté trainspotting ça je m'en foue, ça ne me soulève aucun haut le coeur, je comprends que la drogue et l'alcool sont nécessaires dans un milieu hostile comme la jungle. Les femmes, il les aiment très jeunes, douces, et surtout très jeunes et en plus il tue un chat à un moment. Aussi il a un magnum 357 chromé et la malaria qui le rappelle à l'ordre de temps en temps. Son humour ne me touche pas et Dieu sait (enfin pas lui car on ne se connaît pas et c'est tant mieux) que mon humour est large, flexible, élastique, très bon public, mais il ne me touche pas.
Zykë est presque complètement détestable.
Alors pourquoi ? Pourquoi l'avoir lu ? Pourquoi avoir poussé mémé dans les orties à aller visionner le peu d'interviews qu'il a concédé, lu des articles, essayé un peu mieux de comprendre le personnage qui est aussi le héros, mais encore l'écrivain, pourquoi ?
Au delà du mystère qui l'entoure, il y a cette part de moi qui ne le juge pas, qui aime les personnalités de travers qui traçent des diagonales dans la vie, et puis je ne suis pas dupe de son apparente insouciance, il y a une sensibilité évidente dans sa quête de la jouissance qui passe par aussi la désobéissance. Cisia Zykë est un homme libre et énervant.
Mais Cizia Zykë est surtout un homme libre.
Un homme qui veut "montrer que dans la vie tout est possible, il suffit d'oser."
Sur ce dernier point je suis plus que complètement d'accord avec lui.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cynthia 29/09/2009 20:49


Je t'ai taguée ;)


Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc