Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 16:40

Je me suis trompée en achetant ce bouquin, je croyais que cet Olivier là était le fiancé de Jane Birkin, et parce que j'ai lu en vitesse cette info dans un Gala de salle d'attente, que j'ai commis ce lapsus littéraire. Je n'ai pas été dupe bien longtemps de l'âge de l'auteur, c'est leur faiblesse aux écrivains jeunes de révéler leur âge à travers leurs écrits. Et j'ai tout de suite compris qu'on était lui et moi contemporains. Olivier Adam est né en 1974, et a le mérite de payer son loyer avec ses romans. Et il faut admettre qu'il le vaut bien. Bon le thème des nouvelles est assez convenu et évident pour les trentenaires à la trentaine mal digérée, mais les grands blessés d'encre et de papier qu'il anime ont le pouvoir cruel d'appuyer là ou ça fait mal. Et c'est déjà très bien pour un auteur qui porte le même prénom que le premier mec à qui j'ai mis un vent en CM1, non pas que j'étais une fille facile avant, mais voilà là tout de suite je me souviens de ce mec dont la voix avait mué en CM1! (et une digression, une !). Je soupçonne les héros de Olivier Adam de ne pas passer l'hiver.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc