Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 21:40

the-return--tadadadam-20130516_103922-copie-1.jpg 

 

Ca y est, tu l'as ton soleil, ton rosé et les brins de thym d'olives coincés entre les dents, t'es content? Moi je suis assise avec un thé déthéiné (oui, n'importe quoi), le soleil décline et s'est déjà planqué derrière l'immeuble d'en face, le chien et les enfants ronflent, le mari est à un concert de metalcore, ça sent le barbecue dans mon appart, sauf que c'est quelque part ailleurs mais pas chez moi que ça se trame ce barbecue, mais bon...

 

Bref toujours est-il que je viens ce soir te causer d'un livre, enfin plutôt d'un recueil de nouvelles trouvé à un euro sur une braderie vendu par un mec barbu mais pas barbu je suis hype et genre je me la joue  "je come from Nashville ou Portland", non plus je suis barbu et je suis plutôt pas mal mais je m'en tape, et que bien m'en a pris de lui acheter son bouquin à ce barbu, car il est plutôt très chouette (le livre, oh tu suis).

 

Comme je te le disais dans ce post là, j'avais déjà des vues sur Ben Fountain et j'attends de pouvoir lire son autre bouquin "Fin de mi-temps pour le soldat Billy Lynn" qui plante la question de l'engagement US en Irak, mais you know me, là maintenant que j'ai vraiment attendu, je peux patienter quelques mois en plus, pour le lire en version poche

 

"Brèves rencontres avec Che Guevara" c'est huit nouvelles assez coup droit dans ta face: il y a un jeune ornithologue qui se retrouve captif des Farc, un champion de golf qui cède aux sirènes de dirigeants Birmans, il y a ces pêcheurs en Haïti qui font un pied de nez à la corruption gangrénante de leur pays, il y a cette employée d'une ONG au Sierra Leone qui abandonne son coeur à un trafiquant de diamant, etc exétera... C'est malin, brillant, polyvalent, ironique, sensible, et du coup je n'avais qu'une question en tête:

 

      Mais who the fuck is Ben Fountain?

 

Moi à la base j'ai une vraie curiosité, quand j'apprécie un bouquin, d'essayer d'en savoir plus sur l'auteur. En ce qui concerne Ben Fountain j'étais complètement intriguée, et plein de fois dans mon lit sous ma couette en le lisant, je me disais "mais t'es qui toi mec pour écrire ce genre de choses" car il a une connaissance géopolitique si ample et ce sur plein de pays sans points communs, il possède également une appréciation précise des crises humanitaires et de la corruption, que je voulais comprendre qui est cet auteur. Et bien si tu cherches des infos en Français tu peux te brosser déjà, et même en Anglais c'est pas non plus hyper dense, mais j'ai trouvé quand même de quoi me mettre sous la dent: en fait Ben Fountain est un mec courageux qui a décidé de quitter une carrière brillante d'avocat pour se consacrer à l'écriture, entreprise qui va se révéler ardue car le succès va être loin d'être immédiat mais "tout vient à point qui sait attendre" et enfin après plusieurs années c'est avec ce recueil de nouvelles qu'il passe définitivement au statut d'auteur reconnu, recueil qui a gagné une montagne de prix, dont le prix Pen Hemingway, ce que je crois être un peu la classe à Dallas quand même les gars. Ben Fountain est un autodidacte, un vrai curieux, un voyageur même si c'est tardivement qu'il se décide à voyager (son premier voyage hors du sol US, il le fait à 33 ans, et d'ailleurs il se moque de lui même en disant que cela lui fait un point commun avec Bush Jr). En somme j'ai beaucoup d'admiration pour ce genre de personne, et oui je suis absolument conquise.

 

Je te balance quelques phrases comme çà en vrac qui m'ont plu:

 

"Il n'arrivait pas à comprendre ce qui lui arrivait, mais il savait que c'était en rapport avec la cruauté banale de ceux qui n'ont jamais sauté un repas ni ne se sont jamais retrouvés avec un pistolet collé sur la tempe." 

(Cette description des généraux Birmans): "C'étaient d'étranges petits bonshommes, des types plutôt laids, bedonnants, aux fins cheveux teints, et qui possédaient à peu près tout l'attrait d'une bouteille de formol. Accueilli par l'atmosphère glacée qu'engendrait leur absence de charisme etc..."

"Elle éprouvait une méfiance instinctive à l'égard de l'argent et du luxe, sans compter que son ascétisme militant se trouvait renforcé par un très faible seuil de tolérance pour l'ennui".

"Si Pa avait un défaut, ce serait une tendance au pessimisme, mais il fallait reconnaître que dans la majorité des cas, c'était simplement témoigner de réalisme".


Ben Fountain peut autant te parler d'amour, que de bêtise humaine, mais aussi d'héroïsme muet, de ces personnes dont la bienveillance donne somme toute une belle leçon d'optimisme.

Voilà je te le dis je suis conquise.

 

Bien à toi mon très cher lecteur de l'ombre, je te quitte sur une phrase sur laquelle je suis tombée dans une interview de Ben Fountain et que j'ai trouvé fort jolie, bien qu'évidente:

 

"To be a writer you have to be born to that struggle, and you won’t be satisfied living any other way."

Partager cet article

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane - dans Littérature nord-américaine
commenter cet article

commentaires

derma microneedle roller reviews 26/03/2014 09:10

"Brief encounters with Che Guevara" is one of the best books on Che Guevara. I had read it long time back and I felt the author of that book know Che Guevara personally. Thanks for sharing a detailed review on that book.

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc