Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 18:46

 

 

  

2011-08-20 17.18.31

 

 

Mon très cher lecteur de l'ombre, tu feras l'impasse sur ces doigts de pieds un poil boudinous (on va inculper cette saloperie de rétention d'eau), avec un vernis qui commence à s'effriter ce qui est selon moi le comble du ringard-border cas social (mais quelle snob insupportable), mais voilà je te présente un petit bijou de bouquin, assurément un de mes coups de coeur 2011. 

 

Pourtant tu vois de la casquette SS sur la couverture tu te dis que lire du IIIème Reich à la plage, c'est moyennement de la " lecture-ambre solaire", alors c'est pas pour me la péter quand tout le monde a le nez dans du Gala ou le dernier Marc Lévy (mais quelle snob, c'est pas possible), c'est juste que ce bouquin est le roman-bio-histoire parfait, équilibré sans que ce soit à aucun moment indigeste ce qui est pourtant une sacré prouesse car le thème n'est pas à la fête, car il s'agit d'une biographie de Reinhard Heydrich, enfin pas vraiment  que çà c'est aussi et peut-être surtout l'histoire de l'opération "Anthropoïde", où deux parachutistes seront chargés d'assassiner celui que l'on nomme le boucher de Prague, le bourreau, enfin voilà une grande saloperie blonde, le ci-dessous nommé Heydrich.

 Heydrich-cr.jpg

 

Petit rappel bac d'histoire: dans la galerie d'êtres abominables de la seconde guerre mondiale, on a plus aisément Hitler qui vient en tête, éventuellement Himmler, mais pour qui comme moi est assez une bille en histoire Heydrich, ça me semble un peu plus vague, disons que oui ça résonne à un nom pas sympa du III ème Reich, mais en fait c'est bien pire que çà. Heydrich était en fait le bras droit d'Himmler (d'où le titre "HHhH ": Himmlers Hirn heiBt Heydrich- le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich), chef de la Gestapo et des services secrets nazis qui malgré que ce soit un peu difficile à imaginer étaient encore plus redoutables, il est le cerveau de la Solution finale, ni plus, ni moins. Oui ton sang peut se glacer car voici la personne la plus sinistre du III ème Reich, autant dire que y'a du niveau.

Je te rappelle pas que l'Allemagne avait de l'appétit niveau désir expansionniste pendant la seconde guerre mondiale, et tu n'es pas sans savoir que la Tchécoslovaquie a fait partie de ces pays dont le furher s'en ait fait son goûter, et c'est son chouchou Heydrich qu'il place en autorité suprême à Prague. Du coup, ben oui, un peu partout mais surtout à Londres, la résistance s'organise et Heydrich va devoir en faire les frais. C'est l'histoire donc de deux héros en particulier, deux parachutistes, Gubcik et Kubis, qui vont mettre fin aux jours d' Heydrich. Évidemment la guerre ne s'arrêtera pas là en mai 1942, une fois leur mission achevée,  la répression sera sanglante et terrible, mais c'est quand même l'acte de bravoure d'avoir éliminé le personnage je te disais certainement le plus funeste du IIIème Reich.  C'est à ses deux mecs là, et tout le courage des autres résistants qui rendront possible cette opération que Laurent Binet rend hommage.

 

Je dois te dire que j'aime beaucoup les biographies ou romans dits historiques, mais disons que je suis hyper maniaque (=chiante) sur la qualité, la fluidité, la justesse, l'originalité du biographe ou historien, disons que j'ai des critères tellement casse-coui.... que je n'en lis pas beaucoup car très souvent je tombe inanimée prise au piège d'un attentat soporifique. De plus j'aime qu'il y ait beaucoup d'impartialité, de recul dans une bio, et pourquoi pas qu'il y ait de l'humour espiègle, et je peux te dire que Laurent Binet niveau espièglité ben il est très fort, ceinture noire d'"espièglité". Le fond et la forme de ce bouquin sont supers originales, Laurent Binet met toujours en parallèle de sa volonté aussi de rigueur historique, ses dérapages de romancier où il met en évidence avec humour ses doutes, ses inexactitudes, là où l'histoire malgré la documentation la plus pointilleuse reste muette. Aussi il glisse mine de rien des petits instants de vie personnelle, et raconte le processus de création de ce bouquin.

J'avais déjà loué les mérites de Jean Teulé dans la catégorie je fais de l'histoire mais détendue des pattes arrières, (je t'ai aussi parlé du super manuel d'histoire des Robins des Bois que là pour le coup pour la rigueur et l'érudition tu passes ton chemin), mais je crois que Laurent Binet serait pour moi l'exemple au plus parfait de biographe-historien-romancier qui colle à mes attentes, de savoir, de comprendre, de ne pas oublier l'histoire, mais à la fois de te faire passer un moment où à aucun instant tu ne bailles d'ennui, tu restes captivée, amusée, indignée, effrayée, attentive, pensive...

 

Dans ma future liste de mes best of 2011, j'ai donc définitivement encore une autre oeuvre de résistance, et de devoir de la mémoire à rajouter aux autres bijoux du même registre mais dans un style et un contexte différent: "L'ombre de ce que nous avons été" de Luis Sepulveda et "Luz et le temps sauvage" de Elsa Osorio.

 

"HHhH" a obtenu le prix des lecteurs en 2011, et accessoirement le Goncourt du 1er Roman, agrégé de lettres je suppose que maintenant Laurent Binet n'est plus obligé de se lever le matin pour aller travailler comme prof de français en Seine Saint Denis, ce qui fut son dernier métier. Un succès bien mérité je te le dis moi. (en plus il a une bouille pas dégueu, ce qui selon mon côté frivole est un plus). (je veux dire quand on parle d' écrivains un peu canons, y'a pas tant de monde que ça à la ferme).

 

Voilà mon très cher lecteur de l'ombre je te laisse sur ce dernier commentaire pas du tout inoubliable, mais non sans te dire à nouveau que tu sens vraiment pas bon des aisselles si tu lis pas ce bouquin. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane - dans Biographie et auto-biographies
commenter cet article

commentaires

sebastien 17/11/2013 22:23


C'est pas un peu bizarre voir indécent de mettre une photo de ses doigts de pieds avec des coeurs pour parler d'un livre sur Heydrich, "le cerveau d'Himmler", "la bête blonde", le principal
instigateur de la solution finale ?


 

Clovis Simard 25/07/2012 03:13


Blog(fermaton.over-blog.com),No-21- THÉORÈME CALIGULA.-  Les maths des tueurs de masse ?

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc