Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 20:36

  LIBROS - JET LAG

 

 

Presque Mea Culpa :

 

Si tu en as ras la quiche que je te suggère des lectures d’auteurs hispanophones jusqu’à présent non publiés en français, je suis assez moyennement désolée pour toi mon très cher lecteur de l’ombre. Néanmoins j’admets que mon enthousiasme se voit parfois frustré de ne pas voir sa traduction française, alors j’ai décidé de m’assurer que mes prochaines suggestions lectures soient traduites chez toi. C’est ainsi que je reviendrai prochainement avec des auteurs traduits dans la langue de Mireille Mathieu : il y aura donc un dominicain Junot Diaz, un péruvien (oui encore un péruvien) Daniel Alarcon, et enfin un colombien dont j’ai perdu le nom, car j’ai égaré mon précieux "petit cahier des livres que je veux lire". Mon cher petit cahier que ma fille m’a misèré avec des feutres et un autocollant d’ACDC, que je suis au désespoir de retrouver mais, hélas, je crains qu’il n’ait disparu dans le triangle des bermudes des chaussettes, ce trou noir, cette autre dimension spatio-temporelle où on perd toujours une des chaussettes de la paire, et que si à l’aéroport on te demande de retirer tes bottes (ce qu’on te demande à chaque fois), ça donne ce petit moment de solitude :

 

 P7080343 

  

 (Reconstruction d'un moment vaguement embarassant avec mes vrais pieds). 

 

Donc ma première lecture,"Jet Lag" , est un recueil d’articles issus du blog de Santiago Roncagliolo, écrits entre fin 2005 et fin 2006, plus ou moins au moment de la promotion de son livre très justement récompensé« Avril Rouge ». Santiago Roncagliolo dont, selon l’opinion de mon mari, je suis la présidente du Fan Club au niveau Européen, ni plus, ni moins, dit-il avec une ironie qui cache peut-être un poil de jalousie.

 

Vois plutôt :

 

 

 

 

 

Voici l’homme en question. Santiago Roncagliolo.

 

 

Alors que quand même soyons raisonnable, physiquement on est à des années lumière de ce physique déconcertant :

 

 

  

Donc d’un côté, Santiago, le physique ordinaire, tirant sur le Shrek pour le nez et les oreilles, de l’autre côté Robert Downey Junior, un mec qui a laissé derrière lui ses déboires à la Bret Easton Ellis, et qui désormais s’en va dormir avec une infusion de valériane et de camomille (et sa femme accessoirement), mais aussi Robert quoi…

 

Je sais plus trop bien pourquoi je t’ai callé Robert (je ne perds jamais l’occasion), mais en tout cas je voulais en arriver au fait que finalement je préfère, presque, le physique banal de Roncagliolo, il a un côté rassurant, drôle et dans ses yeux un peu petits il y a de la malice et de la gentillesse. Je suis presque en train de te décrire un labrador ou une marmotte, mais réellement ce sont des qualités non négligeables selon mon humble point de vue. Mais bon si je suis aussi admirative (ou admiratrice ?, je sais plus comment on dit), et donc si je lis aussi assidûment cet auteur, c’est que je le trouve épatant.

 

(Je m’en vais me coller une autre image car j’écris avec la bouche en cœur de Robert au dessus des yeux, et je suis assez moyennement concentrée).

 

 

 

Nah, beaucoup mieux…

 

Donc « Jet Lag », est un recueil d'articles qu'il a écrit pour le blog littéraire hispanophone« Boomeran », où Roncagliolo officiait il y a quelques années. Ca parle de tout, de ses rencontres littéraires, ou pas du tout littéraires, de films, de ses voyages dans de nombreux pays, de politique, de la solitude des chambres d'hôtels, en bref des anecdotes en vrac,  j’ai adoré ce bouquin, une fois de plus, mais je dois admettre que ce n’est peut-être pas le plus important de sa bibliographie.

 

Je vais faire genre je te l’ai jamais dit, mais bon imaginons que tu n’aies pas bien lu, ou pas du tout lu mes précédentes ovations à Roncagliolo, je te soumets donc l’idée de commencer avec « Histoires indiscrètes d’une famille sans histoires » (Pudor est le nom original du bouquin...) et puis après lire « Avril Rouge ». Pour le reste, ce sera quand les éditions du Seuil se décideront à traduire plus que tu pourras mieux connaître cet auteur (va falloir se manier le train les Editions du Seuil, car « Memorias de una dama », ça pue le best seller).

  

 

 

 

 

  

  

Ma deuxième lecture est une BD, Rupay, qui n’a absolument pas de vocation comique, sinon d’illustrer et de dénoncer la violence politique au Pérou entre 1980 et 1984, et plus précisément les actions du mouvement terroriste du Sentier Lumineux, et les exactions autant policières, que militaires avec l’aval des gouvernements en place à cette époque. C’est hyper gore, triste, violent, c’est aussi l’histoire assez récente de ce pays magnifique, un épisode qui s’est soldé par la mort de 69.000 personnes. Si tu es intéressé, et que tu parles espagnol (sorry), tu peux aller jeter un œil par là et lire quelques extraits, sur le site de la Oveja Negra, qui est l’éditeur de cette BD. Je n’en dirai pas plus car je t’ai déjà parlé de cette épisode de l’histoire péruvienne, avec justement Santiago Roncagliolo, par ici et encore par , et aussi le très, très recommandable « Lituma dans les Andes » de Mario Vargas Llosa, que je t'ai déjà recommandé dans mes livres-best of the best.

 

Voilà mon très cher lecteur de l’ombre, je te laisse en te confessant que je ne pourrais plus jamais manger de poulpe, depuis que Paul, le poulpe-médium, est devenu une grosse célébrité de ce mondial que j’en ai rien à carrer. Je voulais aussi te dire que j’ai des cernes de la mort aussi, car ici à Madrid, la nuit a été longue, longue, mais que du coup j’ai terminé un livre, et que je viens de commencer le très prometteur dernier bouquin d’un de mes écrivains français chouchou, Amanda Sthers.

 

Je reviendrais avec tout pleins de lectures pour cet été, des sérieuses et des vachement moins sérieuses, je vais même faire encore un autre Koh Lanta de la littérature, aprèsMarc Levy, je vais me laisser aller à Katherine Pancol, c’est mon défi de l’été, ça et arrêter de penser à une potentielle attaque de requins quand je nage dans la mer (surtout quand c’est la Manche).

 

Bien à toi.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mescontemplationsetdigressions@gmail.com - dans Littérature sud-américaine
commenter cet article

commentaires

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc