Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 17:16

Joséphine - Joséphine, T3

  

 

Oui j'ai un peu disparu ces derniers temps.

Tu ne vas pas me croire... Tu ne vas certainement pas me croire, mais une sotte histoire de monsieur à la barbe blanche  qui a choppé la tourista parce qu'il avait mangé des huîtres sur la croisière de Frank Michael, et que genre les huîtres elles venaient pas du tout en direct de Cancale, mais plutôt de la planète listéria, enfin bref, du coup l'homme à la barbe blanche qui drague de l'octogénaire  sur du paquebot quand il est off (hors mois de décembre), avait bien besoin de mon aide pour préparer tous ces cadeaux par milliers, et voilà comme je suis sympa et que les vieux me font pitié, je l'ai aidé. Et donc ceci explique mon absence bloggaire. Si tu ne veux pas me croire, libre à toi, mais faudra pas faire la tête quand tu découvriras au pied de ton sapin le Best Of de Christophe Maé et le DVD de Céline Dion à Las Vegas...

 

Bref... revenons à une fille chouette: Pénélope Bagieu. Fais pas ta mine boudeuse mon très cher lecteur de l'ombre, oui je le vois ce petit rictus sceptique, cette petite tête de chat qui voit que le chien lui a encore bouffé ses croquettes, tu te dis  putain de la BD pour filles... WRONG! si tu crois que lire du Pénélope Bagieu c'est comme de mater Sex and the City 2* , il va falloir que tu te détendes des pattes arrière car Pénélope Bagieu c'est un peu Steven Seagal à côté de Carrie Bradshaw (c'est à dire aucun rapport si te me suis).

 

Est-ce bien nécessaire de présenter à nouveau Joséphine ? Tu vas être un lecteur de l'ombre docile si tu ignores qui est l'héroïne la plus connue de P. Bagieu, et tu vas te référer à mon résumé des 2 premiers tomes par là.  Dans ce tome 3, on apprend dès le titre que Joséphine change de camp, ce qui peut laisser suspecter qu'elle découvre tardivement son homosexualité, mais elle change d'un autre genre de camp... Joséphine a toujours la même famille de boulet, la soeur qui a un serre-tête dans les cheveux à l'image de sa largesse d'esprit, une mère qui serait une version beaucoup plus rigide que Christine Lagarde ( si, si c'est tout à fait possible), un père tout muet mais tout souriant, effacé derrière le général qui lui sert d'épouse, enfin disons que Joséphine puise sa joie de vivre ailleurs que dans le background familial, et donc avec les potes. Mais ces mêmes potes commencent un peu à douter de l'avenir de leur amitié quand Joséphine semble avoir trouvé son Prince charmant et surtout quand elle se retrouve dans une situation disons non pas sans conséquences, enfin disons le genre de conséquences qui fait que 10 mois après il y a un catalogue Vert Baudet qui traine dans ta cuisine (je maintiens trop le suspens), le genre de conséquences qui lui fera voir de près à quoi ressemble un mouche-nez, mais je n'en dis pas plus, pour laisser planer le suspens comme dans un cluedo.

 

Les premières pages sont, certes, un tout petit peu lentes, mais par la suite ça se lit avec plaisir. Si tu crois avoir un surplus de testostérone et que tu as chez toi le DVD "Piège de Cristal", ton film de la vie, que t'as  même pas acheté par dépit avec tes points Total, mais en tout état de cause ses 14,99 chez la Fnac, il est fort probable que tu sois réticent à la lecture des Joséphine, mais sache que lire cette série c'est comme manger des crêpes au nutella en regardant la neige tomber: c'est pas méga productif, mais c'est délicieux.

   

Je sais que Pénélope Bagieu nous réserve du beaucoup encore mieux et du complètement différent, j'ai un peu l'impression qu'elle essaie un peu de se débarrasser de sa Joséphine qui lui colle bêtement à l'identité, alors que dans le fond comme je te le disais je sens que Pénélope Bagieu c'est Steven Seagal à côté de Carrie Bradshaw, enfin je veux dire par là qu'elle va nous surprendre et clouer le bec à tous ceux qui essaient de la ranger dans la case Margaux Motin and co. Cadavre Exquis , son autre BD, fait partie de la sélection officielle 2011 du festival international de BD d'Angoulême ce qui est quand même une haute reconnaissance, un gage d'une qualité, d'un talent évident. Enfin disons que je suis sûre d'avoir raison en ce qui la concerne: elle est top.

 

Et c'est tout.

 

Bon mon très cher lecteur de l'ombre, je te souhaite un merry christmas et que la force du foie gras soit avec toi.

Bien à toi! 

 

 

*PS: aveu : il y a quelques jours j'ai loué Sex and the City 2 (oui tu peux ma lancer des endives pourries). Si j'avais du aller le louer dans un Dvd club (je n'ai pas toujours recours à la piraterie), je me serai déguisée de peur qu'on ne me croise avec le dvd de Satan dans les mains (=grosse snob), mais je l'ai loué sur orange tv, dans l'intimité de mon salon. Que te dire mis à part que celà n'a pas été les meilleurs 4.00 euros investis de ma vie, et ce sans grande surprise je savais que c'était une grande daube mais mon corps me demandait de la daube, alors je peux juste te dire que "Anaconda", le premier, est un chef d'oeuvre à côté.

 

Encore PS: promi, juré, et craché en raclant le gorge et tout, mes prochains billets sont des livres et des livres que tu vas pouvoir t'offrir avec les sous des étrennes de Mémé, car ils tuent.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by solenn ou amber - dans BD
commenter cet article

commentaires

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc