Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 11:04

 

41jlzK3LqTL__SL500_AA300_.jpg

 

(Tu noteras que je me suis permis la liberté de mettre une majuscule à Amour car je ne peux faire autrement, c'est mon côté Emma Bovary). (Ou mon côté gnangnan, qui serait plus exact comme terme).

 

Il y a des auteurs qui te mettent des claques intersidérales, entends par là que si auparavant tu avais la prétention de vouloir écrire, tu te dis que tu vas plutôt aller vendre des machines à laver chez Darty... Nicole Krauss est de ces auteurs là. Il y a quelques mois j'avais fait une petite interview-livres à Amanda Sthers qui est un auteur que j'apprécie tout particulièrement comme tu le sais déjà, et dans ses suggestions de livres-coup de coeur il y avait celui-là: L'histoire de l'Amour (oui encore la majuscule). (J'ai trouvé d'ailleurs beaucoup de points communs entre ces deux écrivains, tant au niveau de la technique, que de l'humour). 

 

Nicole Krauss est la femme de l'autre auteur prodige Jonathan Safran Foer (cf par ici), un couple en mode Paul Austen et Siri Hustvedt. Initialement poète, enfin le genre de poète qu'a fait des études de poète (et oui), elle décide de se consacrer au roman et publie en 2002 un livre inédit en France "Man walks into a room". Son sacre international elle le devra en 2006 avec "l'Histoire de l'Amour", qui obtient même le prix du meilleur livre étranger. Alors ce bouquin il est plus que très bien, j'avais mis tout plein de raisons évidentes de mon admiration pour ce livre sur une feuille de papier qui s'est fait la malle et qui se trouve probablement dans un de mes 170 cartons de déménagement, que du coup je vais devoir faire appel à ma mémoire, et disons que j'ai un profil plutôt amnésico-alzhémerien niveau mémoire (la faute à quand j'étais Jim Morisson) (mais non), du coup tu vas devoir faire face à une argumentation encore plus qu'approximative et un résumé indigne. Tu m'en excuseras.

 

Dans ce bouquin: il y a un vieillard, Leo Gurgsky, écrivain de l'ombre entend par là qu'il a jamais fait preuve de suffisamment d'ambition ou de confiance pour se faire valoir en tant que tel, un vieillard drôle et hypocondriaque (oui enfin je suis plus tout à fait certaine qu'il soit hypocondriaque, mais en tout cas il est drôle) (comme beaucoup des personnages du livre). Ce vieillard est hanté par la Pologne de son enfance, la femme de sa vie, l'enfant auquel il n'a pas eu le droit, une vie avortée en somme. Il y a Alma, une gamine de 14 ans, qui tente de tuer le chagrin et la douleur du père décédé, et qui a une imagination débordante. Il y a cet exilé installé au Chili, Rosa sa femme, et puis il y a un point commun à ces protagonistes: un manuscrit "L'histoire de l'amour". Ce livre est construit un peu comme un puzzle, enfin disons que sa structure est un peu étrange sans pour autant être complexe, (quand je l'ai lu il faisait tellement chaud que l'asphalte fumait, alors t'imagine bien que si le livre avait été réellement complexe, je l'aurais envoyé bouler, rapport à plus il fait chaud, plus mon cerveau fonctionne comme celui d'un panda en peluche).

 

La shoah est aussi le spectre, dénominateur commun à ses protagonistes, je ne vais pas t'en dire plus car là ma mémoire tourne en rond tel un hamster dans sa roue, et du coup je vais juste te re-conseiller de lire "L'histoire de l'amour", sans rajouter de fioritures ou autres cabrioles.

 

Pour info, le dernier bouquin de Nicole Krauss qui vient de paraître en juin s'intitule "La grande maison", aux éditions de l' Olivier, il me fait de l'oeil mais j'attendrai son format poche, as usual.

 

Bien à toi, mon très très cher lecteur de l'ombre,

 

PS: on peut présager un regain d'activité sur mon blog, mais la condition sine qua non est que ma livebox arrête de faire le tour de France, je crains même qu'ils ont assemblé ses pièces en Tasmanie et qu'ils sont en train de me l'envoyer par zodiac (* edit: je précise que c'est par kayak qu'ils sont en train de me l'envoyer, o râge o désespoir...)  

Partager cet article

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane - dans Littérature nord-américaine
commenter cet article

commentaires

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc