Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 10:47

  9782864247104

(Attention le billet ci-dessous est largement bâclé, à cause ou grâce à ce que je ne trouve pas une robe à mettre dans ma valise et que j'ai un masque en argile qui a tellement séché sur mon visage que probablement là en dessous j'ai la tête de Toutankhamon momifié... En somme je dois prendre un avion et je suis à la bourre...) 

 

" Le mot Résister doit toujours se conjuguer au présent". Lucie Aubrac.

 

Avant de te casser les oreilles  avec une argumentation courte mais néanmoins euphorique d'admiration transie pour cette merveille de petit bouquin, j'ai choisi cette citation qui colle avec la portée du livre...

 

Ce sont 3 vieux, d'anciens militants de gauche qui ont connu l'horreur des geôles de Pinochet et l'inévitable exil ou errance, la blessure d'être de partout mais surtout de nulle part. Ce sont 3 vieux  qui vont se réunir en secret sous la pluie drue de Santiago près de 35 ans après le coup d'état militaire Chilien du 11 septembre 1973, 3 vieux qui auraient pu se contenter de faire des mots croisés et de mâcher et digérer leurs utopies, mais qui décident d'un dernier coup quand on n'attend plus rien d'eux. Ils préparent leur opération clandestine autour d'un poulet qui ferait moyennement plaisir à Jean Pierre Coffe, et attendent l'arrivée du cerveau, de l'homme que l'on appelle l'ombre ou le Spécialiste. Mais le sort va en décider autrement, car le Spécialiste meurt en chemin d'une manière absurde qu'aurait aussi bien pu inventer Terry Gilliam...

 

Sous forme de polar un poil barré, se tisse la réalité et le poids d'une histoire récente, celle de la dictature de Pinochet et de ses conséquences, même si l'auteur reconnait qu'effectivement depuis peu que l'histoire entre 70-73 ne soit presque plus passée sous silence dans les manuels scolaires, l'écriture reste un excellent rempart à l'amnésie et à l'oubli, où quand l'écriture est une arme qui s'appelle résistance.  C'est aussi hilarant et émouvant à la fois, c'est divinement écrit c'est juste parfait. Voici donc un livre indispensable.  INDISPENSABLE !!!(et en plus super court)

 

J'en avais presque oublié combien j'appréciais l'auteur Luis Sepulveda, j'avais gardé un très bon souvenir du "Vieux qui lisait des romans d'amour" et de "L'histoire de la mouette et du chat qui lui apprit à voler", mais à vrai dire cela faisait longtemps que je n'étais pas revenue vers cet auteur chilien pourtant très prolifique. Je veux te conseiller aussi de cet auteur non pas parce que je les ai lus mais parce que ce sont deux autres livres qui font toujours agréablement parlés d'eux (entre autres): "Le monde du bout du monde" et "Journal d'un tueur sentimental".

     

"L'ombre de ce que nous avons été" est une parfaite introduction à une de mes prochaines lectures "Indignez-vous!"de Stéphane Hessel, que genre si t'en as pas entendu parler c'est que tu as au moins de la faune et de la flore dans les cavités auriculaires et qu'il va falloir investir dans des cotons-tiges, mais voilà de ce bouquin et des autres je t'en parlerai une prochaine fois car là je dois vraiment me manier le train pour partir pour la terre de Charles Dickens et de Zadie Smith avec du Monica Ali dans le sac.

 

PS:  je suis scandalisée par mon manque de constance de ces dernières semaines mais c'est la faute à ce que dernièrement j'ai pas tout le temps un ordinateur sous le bras et aussi que le temps libre ce petit coquin s'est barré aussi ailleurs pour voir si j'y étais, du coup là je suis pas bonne, pas bonne du tout même. Mea culpa. (cf encore le temps est une catin)

 

 REPS: peut-être que je t'achèterai des Quality Street pour me faire pardonner de mon absentéisme bloggaire, et même que je ne bouloterai pas les meilleurs avant, ceux qui sont à la fraise.

 

Bien à toi mon très, très mais très cher lecteur de l'ombre.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane - dans Littérature sud-américaine
commenter cet article

commentaires

Pascale 04/02/2013 08:04


Même remarque "technique" que précédemment sur le post el cuarderno de Maya: les lettres rouges sur fond noir sont illisibles (pour améliorer la qualité du bolg, et du contact avec le lecteur).
En tout cas merci pour ce blog.

Solenn ou Amber et des fois Josiane 04/02/2013 12:23



Oh je n'avais pas remarqué que je les avais mis en rouge, effectivement c'est parfaitement illisible, je change çà, merci de m'avoir aviser!


 



Pascale 24/01/2013 10:29


J'ai beaucoup apprécié aussi le livre de Sepulveda, la sombra de lo que fuimos. Je recommanderai aussi tous ses livres sur la Patagonie, et ses recueils de nouvelles. Personnellement, je pense
que c'est un format qui lui convient mieux. Je le trouve très drôle. Je me suis permise de "reconstituer" la fin du livre (ou plutôt le début du livre de Sepulveda. Je pense que ce n'est pas leur
copain qui meurt après la chute d'un tourne-disque, mais quelqu'un qui par un hasard étrange, que je ne vais pas développer ici, avait pris les papiers d'identité de cet ami. Bref il n'est pas
mort, il veille et il va certainement se manifester à l'avenir, et les entraîner à nouveau vers de nouvelles actions subversives. On attend donc avec impatience la suite du roman de Sepulveda:
l'ombre de ce que nous avons été II avec les mêmes protagonistes et d'autres. Pascale

Solenn ou Amber et des fois Josiane 01/02/2013 17:52



Je comptais aussi lire ses livres sur la Patagonie. Bonne idée le mort qui n'est pas mort et "qui va se manifester à l'avenir", et donc en attente de " La sombra de lo que fuimos come back"



Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc