Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 10:45

Santiago Roncagliolo - La cuarta espada


Le 26 décembre 1980, Lima (Pérou), se réveille avec des chiens égorgés, pendus aux poteaux électriques, des bombes factices accrochées à leurs corps et des pancartes où l'on peut lire: "Deng Xiao Ping, fils de pute".

Joli mois de décembre sous le soleil de l'été de cette partie de l'hémisphère sud, mois de chaleur où les sapins décorés virent au jaune, et les faux père-noël suent jusqu'à l'agonie sous leur piètre déguisement,  le Sentier Lumineux passe à la lutte armée, et aussi à la clandestinité.

Le sentier lumineux je t'en ai déjà parlé par
ici, mais aussi par là, mais encore par ici
, mais bon je vais me répéter brièvement pour les deux du fond qui ne suivent pas. 

Le sentier lumineux a été le mouvement terroriste le plus létal de l'histoire de l'Amérique latine. Entre 1980 et 1992, le Pérou a vécu un véritable génocide,  70.000 morts, conséquence de la lutte armée de ce mouvement révolutionnaire et de la réplique du gouvernement, militaires ou policiers. A la tête de ce mouvement terroriste, un professeur d'université: Abimaël Guzman, qui répond aussi au surnom de Président Gonzalo. Un homme qui se considère comme la quatrième épée du communisme juste après Marx, Lénine et Mao. La force de ce mouvement révolutionnaire, ce qui est donc très effrayant, c'est qu'ils ont mis à sang un pays pendant une douzaine d'années, avec les moyens du bord, quasiment pas d'armes ou de financement étranger (allez évidemment une petite collaboration avec les narco-trafiquants en toute logique). Bon ça y est je n'ai désormais plus l'impression de me répéter, c'est un fait je me répète, alors lecteur de l'ombre si cette information au sujet de ce cet épisode de l'histoire contemporaine péruvienne te semble légère ou peu claire s'te plaît réfère toi aux liens au dessus. 

Santiago Roncagliolo nous livre donc une lecture un peu différente des autres investigations déjà réalisées à ce sujet. Il va s'entretenir avec la famille de Guzman, diverses sources sendéristes, mais également des militaires et des policiers pour essayer de comprendre comment un professeur d'université est parvenu  à devenir un véritable objet de culte, et un cerveau de machine à tuer. Roncagliolo veut comprendre le caractère humain des sendéristes qui ont agi en tant que monstres parfaitement disciplinés de la violence la plus sauvage. Car s'il est aisé de les juger de psychopathes sanguinaires, on a tendance à oublier parce que c'est plus commode, que ce sont des êtres humains à la base, comme toi, comme moi, comme ta voisine.

Le style de Roncagliolo est comme d'habitude parfait, limpide, cette presque biographie se lit comme un roman. Moi en toute subjectivité, je le trouve essentiel ce livre pour la mémoire du Pérou, pour les générations à venir, pour que l'on sache aussi réellement ce qui s'est passé, et ce même si il y a encore pleins d'interrogations. Au sujet de l'importance de la mémoire, un autre auteur péruvien dont je t'ai aussi déjà beaucoup parlé, Mario Vargas Llosa, est parmi d'autres à l'initiative d'un projet  à Lima de Musée de la Mémoire qui me semble indispensable, un projet apolitique, nécessaire pour la réconciliation et le souvenir. 

Bon je vais arrêter de te le vendre ce bouquin car il y a un gros bémol, il faudra attendre que ce bouquin soit traduit en français si tu causes pas la langue de Julio Iglesias. De plus si je fais taire ma subjectivité, je suis consciente que le sujet ne va pas peut-être pas soulever l'intérêt de tous. Je ne vais pas te contredire, cependant je voudrais insister que le message de fond est valable pour tous, même pour n'importe quelle démocratie bien assise, il met en garde contre l'oubli ou l'amnésie sélective en ce qui concerne les parts d'ombre et/ ou sombres de l'histoire d'un pays, et qu'il ne faut pas perdre de vue notre passé car c'est lui qui donne du sens et une direction à notre présent.

Je t'ai déjà parlé de Santiago Roncagliolo (ici, encore ici, ici aussi), je crois que désormais mon insistance à le lire, l'écouter parler, ressemble à quelque chose près à une évidente fascination.
Voilà je t'avais prévenu que je n'ai pas fini te de gaver avec cet auteur. J'admire sa polyvalence, son humilité, son accessibilité, son imagination, son humour, son professionnalisme, en plus il a un charisme, une présence, une facilité d'élocution, une repartie très rare chez un écrivain qui ne sont pas souvent aussi bons à l'oral qu'à l'écrit. Et bien lui si, il peut faire çà. Il est trop fort, je suis sûr que la nuit il se transforme en chauve-souris et sauve des vies ou autres missions d'intérêt public.

En parlant de super héros (sans finalement beaucoup de rapport), je suis tel un naufragé espérant un bon cassoulet sur la terre ferme, guettant la sortie de Iron Man 2 (Robert Downey Junior + Mickey Rourke =  crise cardiaque pour moi).

               +         (crise cardiaque)






Voilà, je vais te laisser là dessus, cher lecteur de l'ombre, je m'en vais moi aussi me transformer en chauve-souris et sauver le monde, mais tout d'abord je vais faire la vaisselle avant que ne rapplique la famille polygame de cafards qui ignore tout contrôle des naissances, celle qui vit dans les murs de ma cuisine.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mescontemplationsetdigressions@gmail.com - dans Biographie et auto-biographies
commenter cet article

commentaires

Estelle 10/02/2010 16:25


Moi, ça m'a donné envie de le lire !! On voit en tous cas que tu voues une véritable passion à Mr Roncagliolo !!!
Je me permets de suggérer un livre que je viens de terminer et qui m'a beaucoup plu: La Physique des Catastrophes de Marisha Pessl ... Une étudiante nord-américaine qui vit un road movie
avec son génial papa jusqu'à s'installer à St Gallay et connaître Hannah et ses disciples...Originale façon de raconter son histoire avec multiples références à la littérature et coup de coeur pour
le père de Bleue, l'héroïne...Voila !!!!


Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc