Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 12:59

"Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes."

"Les mathématiciens les appellent premiers jumeaux: ce sont des couples de nombres premiers voisins, ou plutôt presque voisins, car il y a toujours entre eux un nombre pair qui les empêche de se toucher vraiment. Des nombres tels que le 11 et le 13, tels que le 17 et le 19, le 41 et le 43. Si on a la patience de continuer, on découvre que ces couples se raréfient progressivement...Mais au moment où l'on s'apprête à baisser les bras, découragé, on déniche deux autres jumeaux, serrés l'un contre l'autre..."

 

Même si j'avais eu un prof de maths qui ressemble à l'auteur, physicien de surcroît, je n'aurais pas mieux compris car la bosse des maths m'est aussi éloignée qu'un tatouage de Dita Von Teese sans soutif sur la fesse droite de Benoît 16:

 

imagesCAKEQ4C3.jpg 

On est plus proche de Jude Law que de ces autres confrères physiciens:

 

imagesCA09FKT2.jpg                            imagesCANVWG52.jpg

 

 

Bref...  

Alice et Mattia sont ces nombres premiers. Alice et Mattia et leurs blessures silencieuses, leur parallélisme dans la douleur et le traumatisme, pour l'une la rancoeur d'un accident qui la laisse boiteuse à vie, et pour l'autre le poids de la culpabilité de la disparition de la soeur jumelle. Tous deux grandissent avec leurs fardeaux et extériorisent le mal qui pourrit en eux par l'anorexie pour Alice et par l'autoscarification pour Mattia. Ils trouvent refuge pour l'un dans le monde complexe des chiffres et des mathématiques, et pour l'autre dans la photographie. Ce sont deux êtres fragiles et délicats, complexes et poétiques, broyés et presque résignés, c'est l'histoire aussi d'une amitié ambigüe et de deux êtres à qui on n'a pas remis le mode d'emploi d'une vie facile et légère.

Bon en gros ce n'est pas la fête du slip de l'optimisme et de la résilience ce bouquin.

Mon gros problème à moi, c'est que j'ai un énorme souci d'empathie avec des protagonistes sombres et peu enclins à de la positivité, tous ces personnages immobiles et passifs dans leur souffrance pour moi c'est un peu énervant. Et ça m'énerve que ça m'énerve, j'aimerais pouvoir me détacher totalement, faire abstraction mais à chaque fois c'est plus fort que moi, j'ai du mal avec les héros torturés et sans trop d'espoir. Mattia et Alice ne sont pas non plus comme Mathilde et Thibault des "Heures souterraines" , ce qui est déjà un peu mieux car rappelle toi que j'ai souffert avec ce bouquin de Delphine De Vigan.

 

Cependant, malgré mon côté Sergent Major et labrador heureux qui compromet mon empathie et mon confort pendant ce genre de lecture, je dois avouer que c'est divinement écrit, sans effort de style, efficace, redoutablement efficace, lumineux et terrible à la fois.

 

Paolo Giordano est devenu à 26 ans le plus jeune lauréat du prix Strega en 2008 (équivalent italien du Goncourt), un véritable phénomène éditorial en Italie où il a dépassé le million d'exemplaires quand même, et la population italienne étant de 60,4 m° d'habitants à peu près, c'est 1 personne/60  qui a lu ce bouquin, ce qui est plutôt honorable... Physicien dans la vraie vie, quand son héros Mattia veut faire "un mémoire sur les zéros de la fonction zêta de Riemman", Paolo Giordano sait de quoi il parle, mais il casse le mythe (qui n'appartient certainement qu'à ma mythologie à moi) du physicien au coeur pragmatique et hostile à la poésie et à la magie, car oui ce roman est aussi un roman poétique et magique.

 

Bien à toi mon très cher lecteur de l'ombre.

 

PS: En septembre 2010 la version grand écran est sortie en Italie, la Bande annonce est en italien, ce qui fait que j'ai juste compris les prénoms mais bon, quand même voilà tu ne pourras pas dire que j'ai oublié de te mentionner le film.

 

REPS: ou comment te donner une idée pour passer du bon temps... En cherchant à quoi peut ressembler une application de la fonction de Zêta de Riemman, celle du mémoire de Mattia, je suis tombée sur ce forum de petits génis en mathématiques, c'est encore presque plus drôle que les forums de femmes enceintes (où pourtant il y a souvent matière à beaucoup ricaner, tellement tu lis des trucs d'un niveau extraterrestrien d'idiotie) (parenthèse méchante close).

 

  forum_56118_1.gif

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane - dans Littérature européenne
commenter cet article

commentaires

alex 28/12/2011 01:51


Moi aussi ce que côté fataliste m'a énervé même si bien écrit, la dessus rien à dire! Je m'attendais tout de même à quelque chose du plus "grand"!!

Nicao 22/04/2011 15:38



  Bonjour, en ce qui concerne les "nombres premiers jumeaux", le terme jumeaux me semble inapproprié ; j'aurais préféré "couples premiers" ou pourquoi pas "bînômes premiers"


  De plus, ils bornent des nombres pairs en progression qui sont peut-être une suite qui recèle donc une qualité encore insoupçonnée de vrais jumeaux ou peut-être pas.


4 6 12 18 30 42


2 6 6 12 12


  1 n'étant pas nombre premier, il n'y a donc pas de jumeaux bornés entre 1 3 pour 2 même si 2 resterait par ailleurs un nombre premier comme c'est le cas pour 6 6 puis 12 12 sinon cela
aurait fait un début parfait, etc.....les vrais jumeaux se trouvent en valeurs d'intervales intercalées entre ces nombres premiers.
   
  L'intervale excluant les bornes, jumelle au départ 1 (5 5) (11 11) donc au début des nombres premiers vraiment "jumelés" à l'exception de 1 qui n'est pas de toute façon considéré comme
premier.


  Les nombres carrés ont leur forme géométrique générique
  Les nombres cubiques aussi
  Les nombres dits triangulaires également


Quelle forme géométrique de base pour les nombres premiers ?


Le nombre cercle et / ou les nombres cercles existent-t'ils ?


Etc....


 Cordialement



Solenn ou Amber et des fois Josiane 23/04/2011 15:24



et... le compte est bon..



Martin 02/02/2011 07:55



super le forum des petits mathématiciens !



Solenn ou Amber et des fois Josiane 07/02/2011 16:53



super chouette et surréaliste à souhait (en vue de mes compétences mathématiques)(en vue des compétences mathématiques de 99,99999999999989% du genre humain).



Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc