Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 11:01

  9782266179270

 

 

 

Good Morning mon très cher lecteur de l'ombre, je te balance le générique de la Famille Adams de 1964, histoire de te caller dans l'ambiance du bouquin, dont je te dirai que du bien.

 

  

 

 

 

La Famille Tuvache, tient dans une société assez apocalyptique, où le suicide semble presque une lueur d'espoir et de paix, une boutique où on peut acheter tout pleins de bricoles pour se donner la mort avec succès.

Voilà donc une famille dont le négoce est la mort, sans états d'âme, car les clients qui rentrent sont déterminés, et la Famille Tuvache ne manque pas d'imagination en ce qui concerne les diverses techniques de suicide qu'elle propose, mais il y a un élément qui va venir perturber ce business:  l'optimisme et la joie de vivre du petit dernier, Alan, va mettre le bordel dans cette affaire bien rodée.

 

Dans la Famille Tuvache au jeu des septs familles je demande:

 

- le père, Mishima : rapport à cet auteur japonais que j'ai jamais pu lire jusqu'au bout et qui s'est suicidé par Seppuku, éventrement, et puis après il voulait qu'on le décapite histoire de.

 

- la mère, Lucrèce : rapport à une sorte d'héroïne romaine qui fut violée et qui se donna la mort, la légende raconte que cet évènement aurait eu pour conséquence l'avènement de la république romaine en un truc comme 500 avant JiCé (merci Wiki).

 

- le fils aîné, Vincent : rapport à c'est bon quand même ça c'est easy, c'est une histoire d'oreille et d'égo mal calibré.

 

- la fille, Marylin: rapport pas du tout à Marylin Manson.

 

- le fils cadet, Alan : rapport à attention là anecdote pour épater tes amis, Alan Turing, celui qu'on oublie qu'il serait le père de l'ordinateur, et qui se serait suicidé en mangeant une pomme imbibée de cyanure. D'où certainement le logo de Apple en hommage, ou pas, mais bon ça c'est une autre histoire et j'ai pas envie de googleisé si ce fait est parfaitement avéré ou pas (j'ai pas que ça à foutre, vraiment).

  

"Le magasin des suicides"  (2007) est un petit bijou baroque et hilarant, à mi chemin entre l'univers de Tim Burton et des Monty Python, un humour noir super bancal, mais somme toute plein de bonnes intentions. L'humour semble même un peu british, et c'est pourquoi ça m'a fait pensé un peu à Gideon Defoe dont je t'ai déjà parlé ici, sauf que le thème n'a rien à voir (encore une fois je suis d'une logique implacable).

 

L'auteur Jean Teulé c'est  bien simple c'est le mec le plus chouette du monde littéraire, une personnalité joviale au rire sonore et communicatif, un touche à tout, qui a commencé comme dessinateur BD, pour après faire un petit détour sur petit écran avec "Assiette Anglaise" et "Nulle part ailleurs". Il a aussi été scénariste, cinéaste, un peu acteur et  depuis 1991 avec "Rainbow pour Rimbaud" un auteur inclassable mais acclamé. (Prochaines lectures de Jean Teulé prévues je ne sais pas du tout quand: "Je, François Villon" et " Le Montespan").

 

J'ai découvert notamment dans son parcours un album un peu atypique "Gens de France et d'ailleurs", une reédition de Ego comme X en un monovolume qui coûte un bras, mais que je suis déjà en train d'inclure dans ma lettre au père noël, alors si ce con ne se ramène pas encore avec des pyjamas (je déteste les pyjamas, et le père noël n'en tient pas compte), je vais peut-être avoir la chance de feuilleter ce livre atypique. C'est une sorte de livre - reportage, mise en images de personnalités singulières et "barjots" (Jean Teulé et ma mère sont les deux seules personnes que j'ai entendu dire "barjots" en ce monde). Regarde plutôt:

 

9782910946449 1

(Allez Papa Noël, sois cool, sinon je fais bouffer tes pyjamas à tes rennes). 

 

 

Le problème avec Jean Teulé, c'est qu'il est tellement sympa, sa bouille de non-prédateur, ses yeux qui brillent comme ceux d'un gosse, son sourire éternel et patient, c'est que même s'il écrivait un très mauvais livre (ce qui ne semble pas le cas), je pourrais pas lui mettre dessus. Impossibeul. C'est ma faiblesse. Les gens gentils, et surtout parce qu'ils sont rares, ont ma clémence. Bisounours rules!

 

Voilà mon très cher lecteur de l'ombre, je te laisse en compagnie de Jean Teulé qui parle de son dernier bouquin "Le Montespan" qui parle d'un mec qui "était cocu et pas du tout content de l'être", et qui du coup se venge avec "les prostituées les plus pourries de Paris, et à l'époque y'en avaient, pour essayer de chopper tout ce qu'il pouvait comme maladies vénériennes et tout..." ,  car " à l'époque de Louis 14, il y avait un mec qui a été capable de dire merde à Louis 14".   

L'histoire selon Jean Teulé ou quand l'histoire devient un délice. 

 

 

 

PS: "Le magasin des suicides" est en cours d'adaptation sur grand écran, un film d'animation qui est dirigé par Patrice Lecompte (la classe quand même).

 

re-PS: Je suis un peu à la bourre niveau lectures, car je suis un poil dilettante dernièrement, et que je suis sur deux lectures dont une que c'est un peu comme d'escalader l'Aconcagua, (gros pavé de 871 pages écrit pour des yeux de souris = en tout petit = pas cool), j'ai nommé un livre qui pourtant ne me semble pas forcément indispensable, "Shantaram" de Gregory David Roberts, mais bon c'est rafraîchissant.

Mon autre lecture c'est d'ores et déjà une grosse recommendation pour toi mon très cher lecteur de l'ombre, c'est "La brève et merveilleuse vie d'Oscar Wao" de Junot Diaz que je t'avais vaguement évoqué il y a quelques mois, je présage un autre coup de coeur après Elise Costa.

 

Prends soin de toi mon très cher lecteur de l'ombre, mets du beurre en dessous de ton nutella sur ta tartine, et n'hésite pas à manger tes croûtes de pizza avec du beurre encore (cf ma dernière lecture), tu vas avoir besoin de graisse pour affronter le froid de sagouin de l'hiver.

Partager cet article

Repost 0
Published by mescontemplationsetdigressions@gmail.com - dans Littérature française
commenter cet article

commentaires

froidusud@voila.fr 06/01/2011 16:32



c'était une sympathique lecture ! et une idée originale.



timezouikht 23/10/2010 17:17



Quelle délicieuse plume ! je suis bien contente d'avoir découvert ce blog , je n'en ai vu aucun qui soit aussi intérréssant qu'ici.



mescontemplationsetdigressions@gmail.com 25/10/2010 09:35



Merci pour ce très gentil commentaire, merci et encore merci.



Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc