Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 16:31

 

                                                       

tao

  

Ca y est l’été est là depuis longtemps, trop longtemps déjà, encore un insupportable et cruel été où que si tu oses te mettre un peu de khôl et de mascara, tu ressembles à çà :

Gene Simmons  

(vise un peu la taille de la langue de Genne Simmons). 

 

Mais je crois que ce que je déteste au dessus de tout c’est la sensation de pied moite dans la claquette qui elle-même colle à l’asphalte, les oiseaux muets de cette chaleur stupide, le soleil comme ennemi, l’ombre son maigre répit. J’ai envie de me baigner dans une mer glacée (enfin tiède plutôt, car tiède étant glacée pour moi), de vent qui fouette sur la plage et fait grelotter dans une serviette de bain un peu rêche, de mouettes qui viennent te voler ton sandwich aux rillettes-cornichons…Bref.

 

« Les visages ».

Ce livre je l’ai trouvé dans la valise de ma mère. Lauréat du grand prix des lectrices de Elle 2010, ce qui pour moi n’est pas un argument de poids, ni un argument du tout, mais bon j’avais besoin justement pile poil d’un bouquin pour que le sable blond andalou vienne s’y immiscer et que je lui fasse misère avec des tâches de crème solaire et des princes au chocolat, un bouquin avec une intrigue, un truc qui me fasse un peu flipper (oui parce que si c’est beaucoup flipper je ne le lis pas).

Alors justement en ce qui concerne son coefficient d’efficacité de terreur, et bien on est loin de Seven ou de Saw, on est même plus dans le degré d’effroi d’un épisode de la « Fête à la maison », et pourtant je suis une sacrée poule mouillée et un brin paranoïaque.

 

Jesse Kellerman, l’auteur, est le fils de Jonathan et Faye Kellerman…

 

T’es comme moi ça te dit rien ? Apparemment c’est qu’on est un peu incultes, car ce sont deux grands maîtres des thrillers psychologiques, qui ont publié un nombre très certain de romans à succès.

 

Ethan Muller, grand galeriste new yorkais issu d’une dynastie familiale qui n’a pas souci de communication avec leur banquier, est appelé par Tony je sais plus comment, le bras droit de son père avec qui il entretient des relations tantôt conflictuelles, tantôt inexistantes (c’est ma façon de meubler pour ne pas seulement dire qu’il est en froid avec son père).

 

Tony lui fait découvrir dans un petit appartement lugubre du Queens une impressionnante quantité de dessins d’une qualité, d’une étrangeté, et d’une complexité sans précédent. Ethan est un marchand d’art opportuniste (que tu ne peux pas être marchand d’art si tu n’es pas opportuniste),  il organise de suite une grand exposition de cette œuvre incroyable, quand il reçoit un appel d’un ancien flic à la retraite qui lui soumettra qu’il a reconnu dans l’assemblage monté de dessins, les visages d’enfants assassinés et violés il y a plusieurs années, et dont les crimes restent non élucidés.

 

Je t’en dis pas plus car j’ai la flemme rapport à la chaleur, et je deviens assez feignasse quand il fait (trop) chaud, mais je crois que c’est une lecture agréable et le mystère qui s’épaissit sous fond d’énigme familial est cohérent et divertissant.

 

En bref c’est une lecture que je crois presque recommandable, sans être essentielle, et donc c’est quand même mieux si t’as pas à le payer (édité chez Sonatine) et que tu le trouves genre par exemple comme moi dans la valise de ta mère.

 

Malgré mon mini coup de gueule pour leur 4ème de couverture+ bannière comme argument commercial et piège marketing pour quiches, Sonatine a une ligne éditoriale que je trouve intéressante.

Il y a « Le livre sans nom »,  d'un anonyme, qui pourrait avoir été écrit par un équivalent littéraire de Tarantino que je meurs de lire, car Tarantino ou Robert Rodriguez, est le genre d’argument qui fond sur moi, à lire par ici la critique d’un mec qui en dit du bien.

Et puis un autre des éditions Sonatine que j’avais noté dans un coin de ma mémoire « La vérité sur Chuck Norris » de Ian Spector, que rien que pour le titre je vais l’acheter, car Chuck Norris, mis à part être le cauchemar républicain + « National Riffle Association » incarné, c’est un personnage qui pour moi a un potentiel comique inépuisable. Malgré lui.

 

Juges-en plutôt mon très cher lecteur de l’ombre :

 

chuck-norris-split-rock.jpg

 

 Mais encore...

  chuck-norris-album9.jpg

 

 

Toujours est-il que je veux un gâteau d'anniversaire comme çà:

 

chuck-bday-cake.jpg

 

etc...

 

 

Bientôt je te raconterai comment la nostalgie d'Intervilles, du dernier Mr Freaze au citron du congélo, les grillons des nuits étoilées, m’ont convaincus de commencer un livre d’été, entends par là une Saga Familiale et donc d’ouvrir enfin un Katherine Pancol, pensant bêtement que ma curiosité pour ce phénomène-livres serait suffisante. Mais je dois admettre que je suis un peu en train de crever la bouche ouverte d’ennui, et que ma bonté de défendre la lecture populaire, va finir par avoir ma peau de blanche-neige. J’arrête car dans le fond je ne suis pas capable d’être méchante, c’est une de mes qualités. Ou un de mes défauts.

 

Bien à toi mon très cher lecteur de l’ombre, mais aussi pour toi mon très adoré air conditionné mobile.

 

PS : Ci-dessus de tout en haut, mon chien, qui dit ne pas avoir du tout aimé le livre. Mon chien est un gros snob, il dit qu’il préfère André Malraux, alors qu’il s’endort devant Tchoupi à l’école. Un gros snob et surtout un gros menteur. Pour la peine je lui ai dessiné des moustaches de chat et des sourcils à la Christina Aguilera.

 

 

    

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mescontemplationsetdigressions@gmail.com - dans Romans noirs pour regarder en dessous de ton lit
commenter cet article

commentaires

If you're into 30/07/2010 12:19



Mon grand-père me l'a offert, faudrait que je le lise, mais plus de sable et de "chouchousboissonsfraiches" pour moi et me taper un bouquin "non de poche" dans le métro, ça me motive que très
moyennement ! Merci pour la critique, je ferais quand même l'effort de le lire.


(Content que Courir avec des ciseaux t'est plu !)



el I/V. 18/07/2010 12:12



Genial! yo quiero ese pastel, y si alguna foto mia aparece no deseo los bigotes ni las cejas porfa.



Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc