Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 11:58

Bien le bonjour mon très cher lecteur de l'ombre!

 

Attention billet d'actualité, enfin plus ou moins,  disons que vu que je vais te parler de BD et qu'on est en plein festival international de la BD à Angoulême (cette année présidé par Art Spiegelman quand même les gars), donc oui on peut concéder que je suis au moins sur la bande d'arrêt d'urgence de la route de l'actualité de la BD (non je suis désolée je n'ai pas mieux à t'offrir aujourd'hui comme métaphore).  

 

Et parce que le temps me manque et en plus me presse, je vais faire un billet pot-pourri sur plusieurs BD que j'ai lu dernièrement avec de très chouettes découvertes.

 

On va commencer par mon coup de coeur:

 

1/ Enfin mes deux coups de coeur... Le premier est le dernier de Guy Deslile " Chroniques de Jérusalem" mais vu que je ne l'ai pas terminé, je t'en reparlerai après, mais il est juste formidable, en somme comme d'hab avec ce monsieur, et d'ailleurs il fait parti de la liste de la compétition officielle du festival, tiens donc tout comme "Coucous Bouzon"... 

Bref de lui je t'en recause à un autre moment.

 

1 bis/ Autre coup de coeur: "Libre comme un poney sauvage", Lisa Mandel.

 

 2012-01-29-10.47.22-copie-1.jpg

 

Bon déjà rien que le titre. J'adore toutes les expressions  qui tourne autour du Poney, c'est une de mes faiblesses, j'ai beaucoup d'expressions propres autour de cet animal, plus particulièrement au sujet de sa méchante haleine (est-ce un mythe? j'ai jamais été trop vérifié ?), j'aime le poney, je le trouve ridicule et sympa à la fois, et du coup avec un titre pareil je ne pouvais qu'être séduite (oui il ne me faut pas toujours grand chose). Lisa Mandel est un auteur BD et aussi illustratrice qui roule sa bosse depuis un paquet de temps avec une certaine bibliographie, dont des séries que je ne connais pas comme "Nini Patalo" et "Eddy Milveux". Elle a tenu un blog qui est d'ailleurs à l'origine de cette BD, et a par la suite recrée un autre blog "Free as an egg", mais bon il est pas du tout actualisé je crois. "Libre comme un poney sauvage" raconte la vie de l'auteur ou de son alter ego entre août 2005 et mars 2006, notamment son premier grand voyage en Argentine, et c'est juste hilarant.

 

2012-01-29-12.27.15.jpg

"Libre comme un poney sauvage" est édité chez Delcourt dans la collection Shampooing dirigée par Lewis Trondheim, mais il est sorti en version poche chez Pocket depuis septembre 2011 et coûte moins de 6 euros, c'est pas chouette çà!

 

 

2/ "Paul à un job d'été" et "Paul en appartement", Michel Rabagliati.

 

 

51JGVDddniL__SL500_.jpg

 

Au pays de Linda Lemay et du sirop d'érable (oui les clichés ont la peau dure chez moi) il y a aussi Michel Rabagliati, auteur génial de la série des Paul, ces véritables romans graphiques, instantanés de vie de Paul, alter ego de l'auteur. Rappelle toi la première BD que j'ai lu de lui c'était "Paul à Québec", je t'en avais causé ici, et donc oui c'est de la BD du Québec, le pays où tous les gens ont l'air sympa (je te rappelle qu'un pays où ces habitants mettent du beurre sur leur croûtes de pizza ne peut qu'être un pays de gens sympas). Michel Rabagliati est un mec avec des gros sourcils touffus comme des autoroutes de poils, un mec relax et talentueux qui peut prendre la pose en dédicace avec des auréoles océaniques de transpiration au niveau des aisselles, mais il n'en a rien à battre. C'est le genre de BD qui met tout le monde d'accord, je ne pense pas franchement qu'il peut y avoir quelqu'un qui puisse cracher sur cette série, car c'est vraiment chouette comme tout. C'est frais, drôle mais d'un humour délicat et tendre, parfois très émouvant (dans "Paul à Québec, j'ai pleuré des rivières de mascara),  une BD qui racontent des morceaux de vie, des instants qui peuvent parfois sembler complètement banals mais qui sous son crayon et sa plume prennent un relief génial. Je dois dire que c'est  assez addictif comme série et l'avantage est que tu n'as absolument pas besoin de suivre les tomes de façon chronologique. Le petit dernier de cette série c'est "Paul au parc" sorti en novembre 2011, et tu le trouves comme les autres aux éditions La pastèque.

Si tu veux en savoir plus sur cet auteur va donc jeter un coup d'oeil à mon premier billet sur lui.  

 

3/ "Moi je", "Moi je et caetera" et "Papa" Aude Picault.

 

2012-01-29-10.53.13.jpg

 

Dans ces BD on est sur 2 registres mais avec un point commun: un fond autobiographique. 

 

Pour la série des "Moi Je", que j'ai acheté dans un joli petit coffret tout mignon (éditions Warum), on est dans la lignée un peu des Joséphine (par ici, par ), en tout cas une nana genre disons trentenaire qui comme elle n'a vraiment pas des fesses à string, boit des fois exagérement, mange trop de fromage, possède un avenir professionnel incertain (auquel cas elle se résoudra à faire Mickey chez Disneyland), elle possède une famille un peu boulet, une soeur qui ne jure que par son mari et ses enfants, et une mère qui n'est pas forcément en phase avec la technologie pas du tout de pointe (enfin des moments où on roule les yeux qu'on a tous vécu)...  

  2012-01-29 10.59.27

Elle se galère de mecs ineptes en mecs passe-ton-chemin et se dit: "il faut absolument que j'arrête de sortir avec d'énormes cons", et quand elle croit en avoir trouvé un qui soit acceptable... 

  2012-01-29 11.00.18

 

Une fille comme tout le monde en somme, qui accumule les moments de solitude (et à la même occasion frôle la catastrophe scato...)

  2012-01-29 11.00.56

 

(oui genre comme si ça t'était jamais arrivé à toi...)

 

Allez changement radical d'ambiance, et désolée sans transition aucune, avec son autre BD "Papa" on plonge vers un récit de souffrance et d'incompréhension, mais aussi de résilience, puisque Aude Picault raconte le suicide de son père...

Ces trois albums sont d'une rigueur presque sèche au niveau du graphisme, un style qui peut parfois décontenancer par le trait épuré, limite exagérément minimaliste qui n'est pas ce qui me séduit toujours... J'ai quand même envie de lire ces autres BD qui ont eu un grand succès tels que "Transat"qui raconte sa traversée en voile de l'Atlantique, ou le dernier "Fanfare" qui lui pour le coup arbore un graphisme complètement différent, beaucoup plus coloré. 

 

Bref, en ce moment je suis plutôt BDvore (j'en ai lu d'autres, mais je t'en reparle un autre jour), en tout cas je peux te dire que j'aimerais trop être en ce moment à Angoulême à faire exploser un budget BD DonaldTrumpien. Sinon pour info la BD se porte plutôt pas trop mal, un secteur qui pour l'année 2011 a affiché une insolente croissance de 3,04% (compte tenu de l'ambiance économique actuelle, on peut presque parler de miracle non ?), moi ça me fait plaisir ce genre de chiffre, vraiment.

 

Bon je te laisse, prends bien soin de toi mon très, très cher lecteur de l'ombre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane - dans BD
commenter cet article

commentaires

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc