Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 09:57

Euh non là ben non je vais pas te causer de livres, enfin pas que de ça...

 

Bref comme d'habitude.

 

Hier (et avant hier) j'étais ô rage ô désespoir à me demander where the fuck is Stincky ? Toi tu te dis ? einh ????

 

Attends je te raconte: Stincky c'est le doudou de  ma fille, un lapin (ou chien) qui semble avoir subi au moins un accident nucléaire et qui a hérité de ce doux prénom (en gros celui qui pue) du temps où ce lapin (ou chien) passait son temps dans la bouche de ma fille, je l'ai lavé 859 fois au moins je te rassure, mais ce prénom est resté. Depuis deux jours je cherchais ce lapin, j'entendais déjà les commentaires des mères parfaites (on en a tous autour de nous, moi je les appelle les talibans de la maternité/grossesse) "Comment ça ? tu n'as pas un double, voir un triple du doudou ?". Et bien si j'en ai un, je l'appelle son jumeau maléfique, il est planqué dans mon tiroir à sous vêtements, il a vu le jour une fois donc il affiche un poil rebondi et vaillant, coloré, sans accrocs, ou autre feutre indélébile, autant dire que le faux Stincky ne ressemble plus en rien au true Stincky. Oui j'aurais pu les alterner mais moi je ne voulais pas duper ma fille (rire sarcastique de mon mari), je me disais qu'un jour elle me remercierait d'avoir un seul Stincky, l'unique et l'original Stincky (rire cynique de mon chien beige).

 

J'ai toujours le lapin de quand j'étais petite, il a roulé sa bosse, Pete Doherty c'est Pierre Bachelet à côté de lui, un vieux de la vieille, un jour je te montrerai sa bouille (lui aussi il est planqué dans le tiroir à sous-vêtements), mon lapin c'est le Freddy Krugger des lapins en peluche, mais je l'ai toujours (je te rassure je dors pas avec, einh). Du coup je suais du sang depuis 2 jours que j'arrivais pas à mettre la main sur ce Stincky, j'ai même été faire les poubelles qui avaient macérées dans leur jus de poubelle (bon appétit) pour voir si je ne l'avais pas jeté par mégarde. Et puis ce con je l'ai retrouvé ce matin, et c'est un peu comme si j'avais gagné au tiercé (certes pas beaucoup de sous), ma petite victoire de mon quotidien d'aujourd'hui et je suis contente. Voilà, voilà...

 

Sinon j'ai rencontré une fille chouette qui tient un blog qui cause de la vie culturelle de la ville où je réside désormais, on a fait une petite interview, et je lui ai causé de mon blog qui mine de rien vient de fêter ses 6 ans, de ma vie de lectrice, de mes chouchous littéraires, et de plein d'autres choses car je suis une grosse bavarde, si ça t'intéresse c'est par là.

 

Dans cette interview je parle entre autres d'un auteur péruvien cher à mon coeur de lectrice, Santiago Roncagliolo, que jadis je t'avais promis de te tricoter un taj mahal en laine d'alpaca si je ne lui soutirais pas une interview à ce monsieur, pendant mes 5 années et demi de vie à Madrid, j'aurais du trouver l'occasion de le faire, mais j'ai laissé le temps faire son chien comme d'habitude et du coup, j'ai encore rien fait. Mais comme j'ai pas l'intention de me mettre à tricoter, et encore moins un Taj Mahal même version miniature, un jour vraiment je le ferai, car c'est vraiment un super auteur. Dans le magazine Elle espagnol du mois d'octobre Roncagliolo livre une petite interview bouquins, bon peut-être que ça va pas t'intéresser, peut-être même que t'as piscine, mais voilà je te la traduis quand même car j'apporte énormément de crédit à ces choix littéraires:

 

  2012-11-22-10.32.21.jpg

 

Je veux lire: "Lionel Asbo" de Martin Amis qui vient d'être publié en anglais.

 

J'ai été sous le charme: "Le Dîner" de Herman Koch (sera publié en France en janvier 2013). Une espèce de Doctor House de la vie familiale.

 

Les indispensables: Philip Roth et Haruki Murakami. Parmi les nouveaux il y a "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" de Jonas Jonasson.

 

Mon dernier coup de coeur: La biographie de Bela Lugosi, le premier acteur de Dracula, dont la vie fut tellement triste que personne ne s'est risqué à en faire un film. 

 

 A conserver: "La Tante Julia et les scribouillard" de Mario Vargas LLosa.

 

Ma librairie préférée: Laie (à Barcelone)

 

Ce que j'ai appris des livres: Que rien ne vaut d'être un homme moderne quand les femmes préfèrent les sadiques milionnaires, enfin c'est ce que m'a appris "50 nuances de Grey" de E.L James. 

 

Pour les deux du fond qui ne suivent pas, Santiago Roncagliolo j'en ai parlé moultes fois: il n'a malheureusement que deux livres de traduit en France: "Histoires indiscrètes d'une famille sans histoire" (ici) et un thriller "Avril Rouge"(là).

 

Sinon d'autres bouquins de lui dont je t'ai causé mais qui n'ont pas encore été traduits:

 

- Memorias de una dama

- Jet lag

- La cuarta espada

 

Je crois qu'on peut reconnaître que j'ai insisté très lourdement à ce que tu lises cet auteur, et puis bon ben voilà c'est tout.

 

Je te souhaite une très bonne journée, la mienne commence très bien, je vais pouvoir mettre fin au Alerte Enlèvement (certes peu probable) de Stincky, je te laisse sous ce soleil radieux qui semble lui aussi satisfait d'avoir retrouvé ce petit con de lapin fugueur (ou chien?) orné de son inévitable touffe de poils de labrador.

 

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane - dans Interview
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 11:20

TADAM!!!

 

J'ai réussi à obtenir une interview d'Amanda Sthers et je suis au moins fière et contente comme si disons que j'étais un magicien débutant et que j'arrivais à accomplir ce qu'a fait David Copperfield avec les chutes du Niagara (un bien grand mystère pour moi) (en fait pas du tout mon très cher lecteur de l'ombre, j'ai le potentiel de Sheldon de Big Bang Theory en terme d'appréciation de la magie). 

 

 imagesCA3E64FU.jpg

 

Amanda Sthers, dont voici la bouille ci dessus, est un de mes auteurs chouchou, je crois par ailleurs qu'avec Mario Vargas Llosa et Santiago Roncagliolo, c'est l'auteur qui revient le plus fréquemment dans mes billets. Il y a pas longtemps je t'ai causé de Liberace, son dernier livre publié,  mais il y aussi tous les autres bouquins dont voici la liste histoire de te rafraîchir la mémoire (la liste n'apparaît pas par ordre chronologique, sinon par préférences purement subjectives):

 

- Chicken Street  

- Les terres saintes   

- Le vieux juif blonde  

- Keith me (celui là j'ai oublié de le passer sur le blog)

-Madeleine 

- Le chat bleu, l'alouette et le canard timide

- Ma place sur la photo  

 

Je te laisse en compagnie de cette petite interview à laquelle elle s'est pliée avec beaucoup de gentillesse. Je suis certaine qu'après l'avoir lue, minimum tu vas courir aller acheter un de ses bouquins si par un hasard improbable, disons par exemple que ces 10 dernières années tu as vécu en Amazonie à étudier les anacondas ou les toucans à bec rouge et que du coup tu ignorerais l'existence de cette auteur oh combien talentueuse, mais qui en plus ne se contente pas seulement de littérature, mais excelle aussi au théâtre et a sous la main un nouveau projet cinématographique et une comédie musicale...

 

1/ Dans un de mes derniers billets je commente que « si Amanda Sthers n'avait pas ce visage avec cet air si frais d'une pub pour l'huile d'olive ou un fromage de brebis, je suspecterais une consommation forcée d'amphétamines et/ou de cocaïne, car bordel de bordel comment elle fait pour tenir ce rythme entre les livres, le théâtre, les longs-métrages, etc… », d’où ma question : mise à part l'évidence de beaucoup, beaucoup de travail, quels sont les secrets de votre productivité ? vous dormez trois heures par nuit c'est çà ?

 

D'abord pour connaître de grands consommateurs de fromages de brebis et des cocaïnomanes effrénés, sachez que ça ne donne pas le même teint. Pour ma part je ne consomme ni l'un ni l'autre car je suis assez fragile. J'ai longtemps été insomniaque mais ça me rendait principalement râleuse. Ma productivité vient d'un mélange savant entre ma peur de mourir et mon enthousiasme débordant. Je suis toujours sincère quand j'écris une histoire, j'y crois, je la vis!

 2/ Quels sont les auteurs que vous mettez un peu au dessus de tous ?

 

 Je mets plus les oeuvres que les auteurs au dessus de tout car il est rare qu'un auteur soit massivement génial, même s'il y en a. Soit les auteurs cherchent à réussir soit ils cherchent à reproduire ce qu'ils ont déjà réussi. Mais Proust, Kant, Vian, Simenon, Schnitzler, Gary... sont dans mon panthéon.

3/ Par quels livres êtes-vous venue à l’amour de la lecture ? (j’ai cru entendre que vous aviez appris à lire quand vous aviez à peine 2 ans, alors je peux présager que c’est forcément de la lecture jeunesse et petite enfance, ne me dîtes pas que à 4 ans vous lisiez du Jules Verne car moi et mes lecteurs ont va se sentir un peu con-con).

 

Je ne sais plus quel a été l'élément déclencheur mais ce n'est pas l'amour de la lecture qui m'a mené à l'amour de l'écriture. C'étaient des sensations bien différentes. Il fallait que j'écrive, je n'avais pas le choix.. Et à côté de cela j'aimais lire mais les deux choses n'étaient pas liées tout de suite dans ma tête. Ça me m'aurait sans doute paralysée de me dire que je faisais comme "eux" les jules Vernes et autres.... Je n'ai jamais adoré Jules Vernes, c'est un truc de garçon mais Roald Dahl, ça oui!

4/ Votre révélation lecture, ou votre dernier coup de cœur ?

  

"Des gens très biens" Le livre d'Alexandre Jardin. Il est sans doute devenu écrivain pour raconter cela mais il lui a fallu parcourir tout un chemin pour y arriver. C'est un livre sur son grand-père mais c'est en réalité ce que les psychanalystes nomment le meurtre du père. Que va-t-il écrire après ça? Il doit être désorienté. 


5/ Peut-être un livre culte à déclarer ?

 

Pffff... Des tas.... Chez les jeunes auteurs contemporains, lisez  "Extrêmement fort et incroyablement près" de Jonathan Safran Foer et  "l'histoire de l'amour" de sa femme la non moins géniale Nicole Krauss.
Chez les "anciens", "J'irai cracher sur vos tombes" de  Vian, l'émoi de mon adolescence.

Ou encore, "la Métamorphose" de kafka, "Mourir" d'Arthur Schnitzler, "le joueur d'échec" de Zweig... il y en a trop!! 

 

6/ Citez-moi un livre à lire sur la plage, étourdie par une terrible canicule, ou dans un TGV en panne depuis plusieurs longues heures dans les plaines de la Beauce, en bref un livre à lire dans des conditions de disponibilité intellectuelle minimum ?

 

 Je ne peux pas, c'est trop violent pour l'auteur... Un livre à feuilleter plutôt, "les miscellanées de mr Schott"...


7/ Un livre pour voyager depuis son canapé?

 

Ça dépend si vous êtes plutôt cinq étoiles ou sac à dos? Pour aller très loin, je vous conseille "Trous noirs" de Leonard Susskind pour comprendre enfin les mystères du ciel et les querelles des savants grâce à une vulgarisation passionnante d'astronomie. ça se lit comme un thriller!

8/ Vous qui êtes passée derrière la caméra avec « Je vais te manquer », et je crois que vous avez sous la main un autre projet au ciné, y a-t-il un livre que vous aimeriez adapter sur grand écran ?

 

J'adapte un livre pour un jeune réalisateur de talent Tristan Seguela. Il a envie de raconter l'histoire vraie d'un jeune homme pendant la crise financière de 2008. "Madoff et moi" chez Flammarion par Hugues Armand-Dellile.

9/ J’essaie de faire la part belle aussi à la littérature sud-américaine dans mon blog, y-a-t-il un auteur sud-américain que vous appréciez en particulier ?

 

Je connais mal mais j'aime bien Luis Sepulveda et Carlos Fuentes

10/ Une émission TV ou radio littéraire française ou étrangère que vous regardez/écoutez ?

 

Celle de Picouly quand je tombe dessus ou celle de Brigitte Kernel la nuit sur Inter...

11/ Ecrivez-vous en écoutant de la musique ?

 

Oui. J'ai besoin de musique mais ça va vous paraître étrange, j'ai un morceau par livre et je m'y tiens. c'est insupportable pour mes proches... ça rythme ma propre langue.

12/ Quels sont vos prochains projets ?

 

Un livre pour enfant "le carnet secret de lili lampion" sort début octobre chez Nathan Jeunesse et sera suivi d'une comédie musicale adaptée de ce livre..  Lili Lampion le 22 octobre au Théâtre de paris! Et j'écris mon nouveau roman, on verra quand il veut bien se terminer...

 


Voilà mon très, très cher lecteur de l'ombre, j'espère que cette petite interview a réussi au moins à te convaincre de lire cette auteur, si ce n'est pas déjà fait car oui on peut dire que je te casse assez régulièrement les pieds avec elle. En tout cas moi je prends note de plusieurs de ses suggestions littéraires...

 

Bon allez je te laisse, je dois aller racheter des M&m's à ma fille car je lui ai fait sa fête au paquet, et là je ne peux plus accuser le chien...

 

PS: C'est par ici les autres interviews livres:

 

- Pénélope Bagieu  

- Leslie Plée 

 

 

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane - dans Interview
commenter cet article
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 16:11

Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses ou comment j'ai cru devenir libraire

 

 

 

Mon très cher lecteur de l'ombre, je t'ai déjà évoqué mon manque absolu de talent en ce qui concerne le dessin. Je crois même t'avoir dit que je dessinais comme un chien manchot atteint de parkinson et en descente de coc', c'est te dire la dimension du complexe, et pourtant les choses se compliquent pour moi car ma fille revient à la charge quotidiennement avec des "Maman, dessine Buzz (l'éclair), Babar, potinette (trotinette), un sepan (serpent)(bon les serpents en fait ça va je gère) ou Buzz (encore)..."

Bref... Ceci est une introduction à mon admiration absolue pour certains auteurs-illustrateurs, qui ont parfois en plus le don d'être super drôle comme la talentueuse Leslie Plée dont je t'ai déjà parlé maintes fois. Rappelle toi de son génial " Moi vivant vous n'aurez jamais de pauses" ou comment elle a cru devenir libraire, si t'avais piscine je t'en ai parlé par ici, par , et aussi par .

 

Je lui ai soumis une petite interview au sujet des livres, principalement, afin de connaître son opinion de lectrice mais aussi de libraire qui est à la base sa formation aussi. Elle a eu la gentillesse solaire d'y répondre, et en voici donc le contenu:

 

 

1/ Quel livre lis-tu en ce moment ?

 

"Sally Lockhart, le mystère de l'étoile polaire" de Philip Pullman, un classique de la littérature jeunesse que je n'avais pas encore lu. Tout le monde le savait déjà et je le confirme, c'est très bien!

 

2/ Que peut faire de pire un chat que d’avoir une carte du front national dans son porte-feuille ?

 

Vendre des armes et être à la tête d'un réseau pédophile! Là ça serait vraiment le chat le pire du monde.

 

3/ « Le bonheur c’est de ne pas avoir la télé et de découvrir un nouvel auteur » (ça c’est toi de je ne sais plus quand), peux-tu nous citer un nouvel auteur qui t’a enthousiasmé énormément dernièrement ?

 

Désolée, je ne suis pas à la pointe, et je lis en ce moment des auteurs déjà connus de tous. Par contre je conseille l'éditeur "Gallmeister" qui est une niche d'auteurs de talent. J'attends avec impatience le retour de "Sukkwan Island" à la bibliothèque pour l'emprunter. Sinon depuis que je ne suis plus libraire, je lis de plus en plus de bd. Je vais à la bibliothèque (toujours la même, c'est la bibliothèque des champs libres à Rennes) et j'emprunte à gogo. La dernière bd qui m'aies vraiment chamboulée c'est "Paul à Québec" de Michel Rabagliati. Je m'attendais à lire une histoire légère et amusante et pas du tout! C'est très fort et j'ai eu du mal à m'en remettre.

 

4/ C’est quoi le problème des libraires avec Marc Lévy ? Et plus sérieusement quel auteur t’agace le plus ?

 

Le problème, c'est qu'il nous saoule! Pourquoi? Parce que 100 fois par jour, on nous demande "Ou sont vos Marc Lévy?" "Je cherche un livre qui ressemble à ceux de Marc Lévy?" "Marc Lévy est génial!". Et puis, on reçoit 600 exemplaires de son livre, et ça nous tue le dos de tous les installer, et le lendemain on en reçoit 1000 parce que son dernier vient de sortir en poche etc etc etc... Bref on en mange tous les jours de l'année, c'est comme un bon plat de pâte, c'est sympa mais à force on en peut plus, c'est l'écœurement!
Quel auteur m'agace le plus...Si c'est pas Marc Lévy, c'est Guillaume Musso pour les mêmes raisons que Marc Lévy avec en plus l'impression que c'est du sous-Marc Lévy.

 

5/ Lis-tu des magazines littéraires ou des rubriques littéraires en particulier ? Une émission (radio et/ou télé) qui cause de livres que tu suis, même plus ou moins ?

 

La chronique de Gérard Collard dans le magazine de la santé sur france 5 me plaît beaucoup parce qu'il donne tout de suite l'envie d'aller se ruer chez son libraire pour acheter le livre dont il vient de parler. Son ton est très humoristique et il parle des livres avec beaucoup de passions. Il a aussi le mérite d'éviter les auteurs trop médiatiques. J'aime écouter aussi "le masque et la plume" sur france inter, le ton est impertinent, les chroniqueurs ne sont pas toujours d'accord, il y a des débats très drôles et animés en général. Ca change des émissions littéraires un peu soporifiques de par exemple Patrick Poivre d'Avor pour ne pas le citer... L'émission passe le dimanche soir mais je l'écoute souvent en podcast dans la semaine.  


6/ Ton alter ego dans ta BD a un look ultra minimaliste en mode Meg’Griffin (sans le chapeau), c’est quoi ton problème avec les fringues ? C’est parce que ça t’ennuie profondément ? En même temps là n’est pas la question, mais tu peux y répondre quand même, mais ma question est quel est selon toi la personnalité littéraire la mieux habillée ? (question qui relève d’un grand niveau de ma part) et la pire ? ( t’as pas le droit de répondre Houellebecq, trop facile).

 

Alors mon problème, parlons-en : J'ai un fond de garçon manqué assez persistant. En gros jusqu'à mes 20 ans, j'étais très complexée, et j'avais un look super androgyne, cheveux très courts et pantalons super larges. Petit à petit, j'en ai eu marre de cette allure de garçon et j'ai commencé à marquer (et surtout accepter) ma féminité en achetant une jupe par ci, une robe par là jusqu'à aujourd'hui où j'ai les cheveux longs, je me maquille (pas comme une voiture volée non plus) et je fais du shopping dès que j'ai un peu d'argent. Mais quand j'ai commencé à me dessiner, je suis restée sur cette image que j'ai de moi, très "haut petits bateaux et baggy" alors que j'avais déjà pas mal évolué. Quand les gens me rencontrent en vrai, ils sont plutôt surpris, il s'attendait à une fille plutôt banale voir moche et mal habillée. De ce fait, j'ai droit à plein de compliments!!! Du coup j'ai éludé la question de l'auteur le mieux habillé car je n'en ai aucune idée! Et la pire? Si je ne peux pas dire Houellebecq, je ne dis rien.

 

7/ Dans un récent billet tu nous décris une soirée entre libraires où on parle entre autres d’un client qui fait un scandale car le mot aluminium n’apparaît pas dans le Larousse 2010, et tu nous suggères le blog de Boulet, un autre super auteur BD (sa note sur les libraires est terrible), quel blogs BD suis-tu de manière assidue ?

 

Celui de Bastien Vives est excellent, et "à boire et à manger" de Guillaume long est un peu mon chouchou, on y parle de nourriture, de recette, c'est très drôle aussi et ça donne faim.

 

8/ Imagine le nom d’une biographie de Chuck Norris ? Et sinon sans rapport aucun, quel est ton prochain projet BD (si c’est pas indiscret) et pour quand plus ou moins (toujours si c’est pas indiscret) ?

 

"Chuck Norris ou l'univers, qui est le plus mystérieux?"
Et sinon mon prochain livre sera sur mes angoisses nombreuses voire illimitées et mes phobies. Je cache très bien mon jeu et j'arrive à les surmonter jour après jour mais je suis dans une période de ma vie où je suis très "phobe", claustrophobe par moment, agoraphobe par d'autre, phobique social de temps en temps, bref j'ai peur de mourir tout le temps. Ca devrait sortir début 2011. Mais je vous rassure, ça sera drôle.


9/ Ton ou tes auteurs BD/Romans favoris ? et aussi ton livre Culte ou au dessus de tout ?

 

Mes auteurs favoris sont en vrac : Jorge Semprun, Romain Gary, Jane Austen, José Saramago, Fernando Pessoa, Hubert Selby Jr, Fred Vargas, Dennis Lehane... J'en oublie certainement des très importants mais là c'est ceux qui me viennent.

 
Mon livre culte est : "L'écriture ou la vie" de Jorge Semprun.

  

 

Je ne sais pas ce que t'en penses mon très cher lecteur de l'ombre, mais moi j'ai trouvé ses réponses super intéressantes. Il va de soit que si tu l'as pas encore lu et bien magne toi car t'as juste zéro excuse "Moi vivant vous n'aurez jamais de pauses" a une version poche qui coûte à peine le prix d'un sandwich, et si t'es vraiment rat ou économe ou écologique ou les trois à la fois, va le chercher dans ta bibliothèque. Tu peux aussi fréquenter son blog, quant à moi, je vais guetter la sortie de sa deuxième BD.

 

Je te laisse je m'en vais m'entraîner à dessiner cette saloperie de Buzz l'éclair, vers l'infini et l'au delà de ma détresse d'absence de talent de dessinateur. Je vais essayer de m'appliquer en tirant bien la langue, on verra si ça fait son effet.

 

Bien à toi, mon très cher lecteur de l'ombre.

 

PS: si tu veux lire l'interview-livres de Pénélope Bagieu c'est par là.

Repost 0
Published by mescontemplationsetdigressions@gmail.com - dans Interview
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 16:41





Cher lecteur de l'ombre,

Voici les quelques questions que j'ai posé à
Pénélope Bagieu, que si tu suis, je t'en ai causé y'a pas longtemps. Elle a eu la gentillesse de m'y répondre même si elle doit avoir un agenda comme Hillary Clinton, alors je trouve ça très sympa de sa part. 


1/ Comment serait une journée type si ta vie était pas du tout fascinante, voir même un peu pourrie ? (subjectivement un travail en open space à la Défense est une piste exploitable…) (subjectivement)

Je pourrais faire un boulot qui m'emmerde vraiment, mais je crois que le pire, ce serait tout simplement d'être confrontée aux gens pour qui je travaille, et pas par mail.

 
 
2/ Je crois pouvoir avancer que Dieu a un nom dans l’univers de la BD, et qu’il s’appelle Quino. Y-a-t-il un personnage  dans Mafalda qui a en particulier tes faveurs ? Manolito ? Suzanita ?

Eh ben Mafalda, connement. Ou son père, tiens.

 
3/ Francis le blaireau farceur et/ ou les Paul ? Lesquels en particulier tu nous recommandes ?

Le premier Francis, et n'importe quel Paul.

 
4/ Le Raymond Calbuth de Tronchet a des angoisses terribles genre de rester captif des ténèbres des toilettes ou d’avoir oublier son porte-monnaie au moment de régler à la caisse du supermarché. As-tu des angoisses un peu débiles aussi ? Avouables ?

J'ai très peur des ballons gonflables, parce qu'à tout moment, ça peut éclater et me faire avoir une crise cardiaque. Du coup je ne les quitte pas des yeux, et je serre les dents en me pré-mettant en position foetale. Et j'interdis aux enfants de les serrer de trop près ou de s'asseoir dessus, en ma présence. (true story)

 
5/ Es-tu sponsorisée par Starbucks ?

Non, quelle drôle d'idée (ça se veut une petite pique, j'imagine)

 
6/ Quel livre lis-tu en ce moment ?

Rant, de Palahniuk

 
7/ Moi perso, je fais ma grosse têtue, mais j’ai mis un point d’honneur à ne pas lire la trilogie de Stieg Larsson tant qu’elle ne sera pas en poche. Ca m’énerve qu’Acte Sud s’en mette pleins les poches (redondance) de cet événement littéraire, alors que le tome 1 devrait être en format économique depuis un bail. As-tu cédé à ce phénomène lecture ?    Aimes-tu les romans où y’a des méchants vraiment méchants ?

J'avais acheté le premier pour un long courrier, et puis en fait comme j'avais pris un somnifère, je me suis endormie page 27, je crois. Il parait que c'est normal que le début soit un peu chiant, et que c'est seulement après que ça devient haletant et génial. Moi jusque là le personnage principal super cliché m'agaçait plus qu'autre chose. Effectivement je lui redonnerai peut-etre sa chance en poche. Et pour les méchants, s'ils sont plus méchants que Voldemort, ça me fait trop peur.

 
8/ James Hetfield  (chanteur de Metallica pour les incultes) écrit une biographie, imagine-en le titre ?

HELL YEAH !

 
9/ Un livre pour le TGV rempli d’enfants criant, courant, chiants ? (et en plus imaginons, il tombe en panne ce TGV)

Mouk de Marc Boutavent, ça occupe des heures.

 
10/ Un livre pour les toilettes ?

Un livre de Desproges, qu'on peut donc lire par tranches de 5 minutes.

 
11/ Un livre pour la plage ?

Tendre est la nuit, parce qu'il y a du love on the beach dedans.

 
12/ Un livre à relire, et relire, et relire encore, mais surtout relire ?

Attention, je suis trop originale (mais sincère) : Belle du Seigneur, jusqu'à ce qu'on ne croie vraiment, mais alors vraiment plus du tout à l'amour.

 
Allez une 13ème question subsidiaire,  moi mon super héros favori c’est Iron Man (non, non, Robert Downey Junior n’a pas influencé ce choix) (grosse menteuse). C’est qui ton super héros à toi ?

Wolverine, pour les mêmes raisons que toi et Iron Man. (enfin, Hugh Jackman, quoi, merde !)

 
(Merci beaucoup Pénélope!!!! T'es chouette.)


Voilà cher lecteur de l'ombre, je te laisse en te conseillant mis à part de lire cette illustratrice, d'acheter un labrador, car les labradors sont les animaux les plus pot-de-colle du monde, ce qui peut être un peu lourd certes, mais en hiver cette tare peut s'avérer être un sérieux avantage pour tes pieds affrontant le froid maléfique du carrelage.










Repost 0
Published by mescontemplationsetdigressions@gmail.com - dans Interview
commenter cet article

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc