Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 10:57

the-return--tadadadam-20121001_224201.jpg

 

Alors là, limite la honte m'accable de son poids de venir te parler de ce livre, genre comme si je te prenais pour une bille et que tu en avais jamais entendu parler, genre... Oui je ne fais pas dans la nouveauté, ni la découverte, je fais dans le best seller celui que tu vois en tête de gondole, celui que tu vois partout même chez les gens qui ne lisent pas.

Ce bouquin il est passé entre les mains de tous les membres de ma famille, il a roulé sa bosse il ressemble à un livre de poche qu'on trouve à disposition dans les hôtels de Backpackers, un truc tout chiffonné et jauni, il a une tête de cigare. Oui j'en ai entendu que du bien, et oui j'ai mis dix plombes à le lire, la faute à ce qu'en parallèle j'ai commencé un truc comme 498 bouquins et que j'en ai pas terminé un seul, mais hier soir à l'orée de l'heure du crime, j'ai enfin achevé ce bouquin avec ce sourire satisfait de la mission accomplie, et de la mission accomplie dans la joie et la bonne humeur, car ce livre n'est que joie et bonne humeur. 

 

Le vieux Allan se fait la malle le jour de l'organisation de son 100ème anniversaire dans ce foyer logement où il a échoué suite à ce qu'il ait fait exploser toute sa maison par accident, son but initial était en fait de s'en prendre exclusivement au renard qui avait tué son chat, et oui... Après avoir pensé mourir comme çà d'ennui, scénario tout à fait probable quand tu te retrouves dans un asile pour vieux où une soeur Alice à l'amabilité proche d'une nuit de Toussaint te claironne entre autres: "Il est 7 heures moins le quart, Allan, et c'est l'heure du petit déjeuner. Si tu ne te dépêches pas de manger, on viendra débarrasser ton porridge et tu n'auras plus rien jusqu'au déjeuner, ..." (ambiance pas du tout saga africa, pas du tout ambiance de la brousse, tu en conviens), et donc il décide que sa fin de vie mérite un peu plus de dignité et choisit de se casser discrètement de cet endroit. Et c'est donc non sans mal qu'il rejoint la gare routière où il dérobe une valise qui va lui attirer plus de belles rencontres que de déconvenues. On jongle alors entre cette épopée qui l'attend et la biographie complètement barrée de ce vieil homme dont les compétences en génie artificier-bombe atomique lui ont fait parcourir 1 siècle d'histoire mondiale où on le voit tour à tour trinquer avec Franco, Truman, Mao, Staline, etc..., et des meilleurs et des pires.

 

En somme c'est un peu le Gregory David Roberts de Shantaram mais en plus "prout d'aisselle" que l'autre, oui définitivement il est plus proche de Pierre Richard tant il s'improvise dans des situations chaotiques dans lesquelles il s'immisce toujours un peu à son insu. C'est parfaitement drôle, plutôt avec un sens de l'humour noir, décalé, presque british qui n'est pas sans me rappeler ce super roman complètement cinglé de cet anglais Gideon Defoe et sa série des "Pirates".

Sinon, j'ai écorné des pages sur quelques phrases sympathiques:

 

"Le problème avec la politique, c'est qu'elle n'était pas seulement inutile, elle était aussi parfois inutilement compliquée."

 

"Mon fils, méfie-toi des prêtres, et des gens qui ne boivent pas d'alcool. Les pires de tous sont les prêtres qui ne boivent pas d'alcool."

 

"Quand la vie joue les prolongations, il faut bien s'autoriser quelques caprices..."  

 

Alors moi je me suis posée la question mais c'est qui cet auteur qui nous vient du pays de la fabrique des auteurs de romans noirs et qui ne possède d'accent bizarre sur aucune consonne ou voyelle ? J'ai donc posé la question à Wiki, et on pourra constater que dans sa réponse il s'est pas trop foulé la râte Wiki: 

"Jonas Jonasson (né le 6 juillet 1961 à Växjö) est un écrivain et journaliste suédois. Son roman Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire a été vendu à plus de 700 000 exemplaires en Suède."

Oh merci de m'avoir abreuver de tout ce savoir cher Wiki, mais moi ça ne me suffit pas cette réponse et en cherchant plus j'ai au moins trouvé ça sur l'auteur: "Avant de devenir écrivain, Jonas Jonasson a longtemps travaillé comme journaliste, consultant dans les médias puis producteur de télé. Décidant de commencer une nouvelle vie, il se met à la rédaction d'un manuscrit, vend tout ce qu'il possède en Suède et part s'installer dans une village suisse, près de la frontière italienne (dans le canton du Tessin)."

Bon ça ne nous éclaire guère plus, il faudrait que je passe un peu plus de temps à chercher, mais par contre je trouve chouette l'issu de ce coup de poker de tout vendre pour écrire un manuscrit, livre qui a une belle et longue vie devant lui, car je crois que même au fin fond du Pérou j'ai vu ce bouquin en vente, je veux dire si c'est pas la classe à Dallas, je m'y trompe.   

 

Sinon, c'est la Saint Valentin, et tu sais quoi on s'en fout. Je te rappelle mon pragmatisme peut-être anti romantique, mais hier que je prenais ce fameux café du mercredi matin, je regardais la boutique de lingerie d'en face, en mode maison close, que du rouge et du noir, juste pour la Saint Valentin, et je me dis qu'on nous prend vraiment pour des tartes de vouloir nous rendre catin d'un jour, catin de la Saint Valentin, moi je dis Catin toujours, ou Catin jamais, mais pas la Catin saint Valentin, please un peu de respect pour notre amour, et notre coeur qui bat vraiment pour quelqu'un toute l'année et pas un peu plus le 14/02. Je hais la Saint Valentin, je lui vomis dans la bouche. Sur ce chers amis lecteurs de l'ombre, amis de la poésie, bonne journée! 

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane - dans Littérature suédoise
commenter cet article
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 17:35

  le-mec-de-la-tombe-dc3a0-cc3b4tc3a9.gif

 

Bonsoir mon très cher lecteur de l'ombre, c'est depuis la chaise de misère de mon bureau que je t'écris. A vrai dire j'ai failli ne pas écrire et plutôt aller me balader sur le site du Bon Coin ou autre pour me trouver une digne assise de bureau chouette et ultra confortable car j'en ai marre de me pourrir les lombaires sur ce haillon de chaise, mais voilà dans un sursaut de courage je me suis résolue à venir te toucher un mot au sujet du "Mec de la tombe d'à côté", qu'est genre sorti depuis 2006, ce qui fait que l'actualité et moi ça fait 3, mais bon je suis comme ça un petit poisson qui nage à contre courant, snobant l'actualité littéraire, nageant là où des fois même il a pas pied.

 

Je te préviens ça va être la fête à la soquette des métaphores (tu seras prévenu).

 

Ce best-seller est genre traduit en 25 langues (peut-être plus, mais j'ai la paresse d'aller vérifier plus intensément), il a bénéficié d'un tel engouement qu'il a aussi une adaptation ciné et d'autres au théâtre, évidemment boudé par la critique littéraire, presque en mode Katherine Pancol, voici un bouquin chouchou du public et aussi de nombreux blogs de lecteurs. Pas mal de personnes m'ont incité à lire ce bouquin, j'ai fait mouais de la tête, et ma tête a tout de suite pensé à d'autres livres qui me semblaient être quand même plus des priorités. Comme d'habitude pour les bouquins "mouais on verra", j'attends un peu de mettre la main dessus sans investissement économique de ma part, entends pas par là que je les vole car je réserve ce néfaste tour de main à des gens comme Arsène Lupin, Winona Rider ou Rupert Murdoch, moi je préfère les "emprunter" genre comme au pied du lit de mes parents ou chez les copains.

 

Désirée est bibliothécaire, résolument urbaine, veuve depuis peu, elle vient se poser fréquemment à côté de la tombe de son ex mari, de cet homme qui n'évoque pourtant pas forcément une grande nostalgie chez elle. Souvent à la tombe d'à côté il y a un mec un peu bourru, c'est Benny. Désirée et Benny vont petit à petit rompre la glace de l'anonymat et apprendre à se connaître et tenter de s'aimer en tant que Pierre Richard de l'amour qu'ils sont (= maladroits en amour, t'avais compris einh?), mais voilà tout les oppose... Voici un livre qui cause de deux êtres aussi compatibles sur le papier que je sais pas moi... (tic tac tic tac mes neurones cherchent un exemple de comparaison de couple manifestement incompatible) ( ah oui ça y est j'ai trouvé) genre comme par exemple Naomi Watts et Philippe Candeloro, même si leur antagonisme aux protagonistes se situe dans un tout autre registre, enfin voilà tu as compris c'est vraiment pas gagné pour eux. Un livre ou comment l'auteur a voulu aussi toucher du doigt que l'amour peut être aussi une drôle de chimie qui se joue parfois des points communs, mais surtout de la facilité, rendant la vie commune un challenge quotidien, délicieux et vicieux à la fois (lyrisme à deux balles terminé).

La suite de ce couple mal accordé s'intitule: "Le caveau de famille" (Gaïa Editions, mars 2011) et est devenu très vite un best seller tout comme son petit frère.

 

Allez on ne va pas tourner autour du pot, j'ai pas trop accroché. J'admets que l'humour est là à se débattre entre ce couple à l'incompatibilité rédhibitoire, mais le charme n'a pas opéré. Certes c'est loin d'être culcul et ce n'est pas de la chick litt' comme précédemment avoué, ça reste même absolument digeste voir presque sympathique, mais je n'ai pas réussi à y trouver quelque chose de vraiment frais et nouveau.

 

Il s'agit d'un livre pour la couette, je ne rajouterai pas car ça serait extrêmement péjoratif: pour les jours de syndrome prémenstruel (même si tout mon coeur malhonnête le crie), un livre à lire avec un chocolat chaud et des chaussettes, en t'attendant pas à ce que ton cerveau fasse comme un cachet effervescent dans un verre d'eau (salut, je me présente je suis encore une pathétique métaphore, enfin plus ou moins).

 

Après, Katarina Mazetti a une longue bibliographie, alors peut-être que dans tout son répertoire il y a un livre qui pourrait trouver grâce à mes yeux... à mes deux yeux....

 

Je te laisse mon très, très cher lecteur de l'ombre, prends bien soin de toi, et comme dirait François Valéry "Aimons nous vivant". 

Repost 0
Published by Solenn ou Amber et des fois Josiane - dans Littérature suédoise
commenter cet article

Je Me Présente

  • Solenn ou Amber et des fois Josiane
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.
  • J'aime les huîtres. J'ai cabossé ma voiture à cause d'une sotte histoire de gloss. Un jour j'ai été mordue par un berger allemand. Sinon ceci est un blog de livres.

Instagram, pic et pic et...

Instagram

Recherche

Lectures du moment

          

 

           

                the-return--tadadadam-20131018_112147.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Si tu veux me dire un truc